WWF France - Dernier appel pour sauver les marsouins de Californie !

Dernier appel pour sauver les marsouins de Californie !



Article posté le 16 mai 2017
Le destin du marsouin de Californie, appelé aussi vaquita ou panda des mers, est endémique au golfe de Californie
© National Geographic Stock/Flip Nicklin/Minden Pictures / WWFEnlarge

Dans son dernier rapport, le WWF appelle à une action urgente pour protéger les 30 derniers marsouins qui vivent au nord du Golfe de Californie (Mexique), site classé au Patrimoine mondial de l’Unesco. Des mesures doivent être prises au plus vite pour protéger à la fois le mammifère marin le plus menacé au monde et le site qui l’abrite et dont les communautés locales dépendent.


Le rapport du WWF intitulé "Le marsouin de Californie : dernier appel pour sauver le mammifère marin le plus menacé" au monde tire la sonnette d’alarme pour le marsouin de Californie dont la population a chuté de 90 % entre 2011 et 2016, tuée accidentellement dans les filets maillants*. Ses chances de survie sont d’autant plus réduites que l’interdiction en vigueur au Mexique sur ces filets qui constituent la principale menace pour cette espèce devrait être levée à la fin du mois de mai 2017.

« Notre seule chance pour sauver le marsouin de Californie et conserver la valeur universelle exceptionnelle de site sur lequel il vit, le haut golfe de Californie, est de lancer une action globale et collective avec les gouvernements mexicain, américain et chinois tout en sensibilisant la communauté internationale. » Margaret Kinnaird, Responsable biodiversité au WWF International

« Nous avons découvert l’existence du marsouin de Californie il y a seulement 60 ans, et pourtant il est déjà en voie d’extinction à cause de l’homme. Constater que sa population est si faible nous rappelle que nos efforts pour le protéger ne sont pas suffisants. Si nous n’agissons pas dès aujourd’hui, ce marsouin disparaîtra à jamais. » Jorge Rickards, directeur général par intérim au WWF Mexique

Le destin du marsouin de Californie, appelé aussi vaquita ou panda des mers, est lié à celui du poisson totoaba, espèce elle aussi menacée et endémique au haut golfe de Californie. Ce poisson fait l’objet d’une pêche illégale croissante : très convoité pour sa vessie natatoire et ses prétendues vertus médicinales, ses produits dérivés sont transportés illégalement à travers le Mexique et les États-Unis pour arriver en Chine.

« Pour un rétablissement à long terme de la population du marsouin de Californie, il faut avant tout lutter contre le commerce illégal du poisson totoaba pêché à l’aide de filets maillants, la plus grande menace pour la survie du marsouin, puisqu’il qui se retrouve prisonnier des filets maillants utilisés pour cette pêche illégale. » Margaret Kinnaird, Responsable biodiversité au WWF International

Le WWF appelle le gouvernement mexicain à interdire de manière définitive les filets maillants – et à détruire les filets perdus dans les eaux au fil du temps – qui capturent de manière accidentelle du marsouin de Californie et à développer des techniques de pêche alternatives en lien avec les pêcheurs locaux.

 

Vous aussi, faites entendre votre voix ! 


Le WWF fait également appel aux institutions internationales telles que la Convention du Patrimoine mondial de l’UNESCO et la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction) à tenir le Mexique et les autres gouvernements impliqués comme responsables s’ils ne prennent pas des actions concrètes et immédiates pour protéger le haut golfe de Californie.

Les menaces qui pèsent sur le marsouin de Californie et le poisson totoaba mettent également en péril le site du Golfe de Californie où vivent ces deux espèces. Classé au Patrimoine mondial, ce site abrite une variété incroyablement riche d’espèces : plus d’un tiers des espèces mondiales de mammifères marins, cinq des sept espèces mondiales de tortues marines et près de 900 espèces de poissons. Le site présente aussi un fort potentiel économique : il concentre à lui seul la moitié de l’activité de pêche au Mexique.

* Les filets maillant sont constitués d’une nappe rectangulaire déployée verticalement dans l’eau. Des flotteurs sont fixés sur la partie supérieure, la partie inférieure est lestée pour maintenir les filets en position verticale. Mis bout à bout, ces filets peuvent couvrir des dizaines de kilomètres.
Le destin du marsouin de Californie, appelé aussi vaquita ou panda des mers, est endémique au golfe de Californie
© National Geographic Stock/Flip Nicklin/Minden Pictures / WWF Enlarge
Un marsouin vaquita dans le golfe de Californie, Mexique.
© Chris Johnson Enlarge