Le retour des antilopes saïga | WWF France

Le retour des antilopes saïga



Article posté le 12 May 2017
Portrait d’une antilope Saïga femelle
© Wild Wonders of Europe / Igor Shpilenok / WWF
Grâce notamment à l'action du WWF en Mongolie, la population d'antilopes saïga, espèce nomade qui peuple les steppes de l’ouest de la Mongolie jusqu’à la partie russe de la mer Caspienne, est passée de 750 en 2002 à plus de 15 000 individus l'année dernière.
 

Une espèce menacée

A la fin du siècle dernier, l’IUCN classe la population du saïga en « danger critique d'extinction » car elle ne compte déjà plus que 50 000 animaux contre près de 2 millions  dans les années 1950. En cause, la perte d’habitat liée à l’extension agricole, les hivers trop rigoureux et les étés sans eau, mais aussi le braconnage. Si les deux sexes sont chassés pour la viande, les mâles sont aussi tués pour la vente de leurs cornes, utilisées principalement dans la médecine traditionnelle chinoise. Les mâles se faisant de plus en plus rares, le nombre de naissances s’effondre et la population globale décline…

 

De la sensibilisation au soutien logistique

Depuis 1994, le WWF se mobilise pour protéger cette espèce emblématique. Après nous être fortement engagés pour la création d’un mémorandum sur la conservation des espèces migratrices, nous travaillons désormais au développement d’alternatives économiques afin d’aider les communautés locales à trouver d’autres sources de revenus que la chasse des antilopes. Enfin, en collaboration avec les gouvernements concernés et d’autres partenaires, nous apportons notre soutien aux habitants des steppes de Betpak-Dala (Kazakhstan) qui luttent contre le braconnage.



© Harmut Jungius / WWF. L’équipe WWF étudiant la répartition des antilopes Saiga à Khusiin Tal dans la région de Altai-Sayan en Mongolie.


Des premiers résultats

Or, ces efforts semblent commencer à porter leurs fruits. En décembre dernier, le WWF de Mongolie a célébré, non sans fierté, le retour de l’antilope saïga dans son aire de répartition historique ! En effet, depuis 2010, grâce aux actions de conservation déployées dans la région, les animaux se sont déplacés vers le nord, occupant de nouveau un espace duquel ils avaient disparu.


Plus précisément, en mars 2013, une étude de terrain menée par les équipes du WWF Mongolie a permis de démontrer que 29 animaux étaient bel et bien établis autour du lac de Sangiin Dalai, dans le désert de Gobi, autour de Khovd, dans les provinces de Uvs et de Zavkhan, tandis que des habitants et des rangers ont confirmé l’augmentation de la population d’antilopes saïga dans les environs. Pour les scientifiques, le fait que l’espèce soit retournée sur un territoire qu’elle avait déserté est particulièrement bon signe mais rien n’est acquis. Les 120 000 antilopes mortes dans la partie centrale du Kazakhstan au cours de l’année dernière, à priori en raison d’une maladie infectieuse, demeure un coup majeur porté aux stratégies de conservation des saïgas.
Portrait d’une antilope Saïga femelle
© Wild Wonders of Europe / Igor Shpilenok / WWF Enlarge
Antilope Saiga venant de naitre au sein de la réserve naturelle de Cherniye Zemli en Russie.
© Wild Wonders of Europe / Igor Shpilenok / WWF Enlarge