Brenne | WWF France


 
	© RN Chérine

Brenne

​Landes, prairies humides, étangs, bois, friches, roselières, la Brenne compte parmi les zones humides françaises d’importance internationale avec ses 183 000 Ha.
Ses étangs et ses bois sont souvent des propriétés privées, très prisées des chasseurs et des pêcheurs.

Mais grâce à un grand effort de concertation, auquel le WWF contribue depuis plus de trente ans, aujourd’hui, naturalistes, chasseurs, pêcheurs et agriculteurs cohabitent en harmonie.

Ainsi, en périphérie de la réserve de Chérine, enclavée dans des terres et des étangs privés, des conventions ont été signées avec les propriétaires.

Une chasse durable y est tolérée en échange de pratiques de gestion bénéfiques aux espèces protégées et d’un partage de l’entretien des étangs, de la restauration d’ouvrages hydrauliques ou de la réalisation d’une pisciculture extensive.

Ce mode de cogestion fait aujourd’hui figure de référence nationale.