Camargue | WWF France


 
	© Wild Wonders of Europe /Allofs / WWF

Camargue

​1ère zone humide de France par sa taille, la Camargue est aussi le 2ème plus grand delta de Méditerranée après celui du Nil. Site emblématique en France et en Europe, la Camargue a été façonnée au fil des siècles par la nature et les hommes, développant une forte identité culturelle et un patrimoine naturel unique.
Au cœur de la Camargue, le site des étangs et marais des salins est un vaste ensemble, couvrant plus de 6 500 ha. Suite à l’acquisition du site par le Conservatoire du littoral, le Parc Naturel Régional de Camargue, la Société Nationale de Protection de la Nature, la Tour du Valat et le WWF France ont construit avec le Conservatoire un projet de restauration du site, visant à rétablir son fonctionnement naturel.

Par ailleurs, le site est entièrement inclus dans le périmètre de la réserve de biosphère de Camargue ce qui témoigne de l’importance de cette zone humide au plan mondial. De plus, le site des étangs et marais des salins de Camargue est reconnu et protégé au niveau européen et national par différents statuts réglementaires.

Le site abrite l’unique station de nidification des flamants roses en France : en moyenne 15 000 couples y nichent chaque année. Cette espèce emblématique de la Camargue, qui attire les nombreux visiteurs du site, justifie l’importance de mener des travaux de restauration. On compte aujourd'hui sur le site au moins 287 espèces, dont 17 menacées en France ou à l’échelle mondiale.

 

Le retour du flamant rose, prince de Camargue

 
	© naturepl.com / Anup Shah / WWF
Flamants rose sur le point de s'envoler
© naturepl.com / Anup Shah / WWF
En 1975, grâce à vos dons, le WWF France et la station biologique de la Tour du Valat ont construit un îlot artificiel afin de faciliter le retour des flamants roses en Camargue.
Pouvant abriter jusqu’à 500 nids, ce lieu préservé permet aux flamants de protéger leurs petits des prédateurs. Depuis la création de cet îlot et sa restauration régulière, les flamants reviennent en masse chaque année.
On estime aujourd’hui que 55 000 flamants fréquentent la Méditerranée française en été et 30 000 en hiver, principalement répartis entre les étangs de canet, dans les Pyrénées Orientales, et la presqu’île de Giens, dans le Var.