WWF France - Influencer les pouvoirs publics
 / ©: A Bouissou-MEDDE

Pouvoirs publics

Le WWF a vocation à influencer toute décision publique intervenant dans sa sphère de compétences. Sans prise de position partisane, sinon celle de défenseur d’une planète vivante, il fait entendre sa voix tant au sein du débat national, qu’européen et international.
La modification du cadre juridique (législatif et réglementaire) ainsi que la structuration des priorités de politiques publiques sont un enjeu essentiel pour le WWF. Depuis son origine, le WWF a développé une politique d’influence auprès des Etats, des institutions multilatérales et bilatérales, des collectivités locales pour que la question de la préservation de l’environnement soit pris en compte dans l’agenda politique et public.

Fondant son argumentation sur les meilleurs travaux scientifiques, le WWF diffuse de la documentation variée (papier de position, memo, notes, études, rapports) pour faire entendre sa voix auprès des décideurs publics et alimenter le débat public.

De nombreuses réunions de travail ainsi que des colloques (Green Forum) sont aussi organisés pour échanger publiquement et confronter de façon claire et transparente les points de vue.

Dans le cadre de ce travail de plaidoyer, il collabore étroitement avec d’autres acteurs associatifs comme le Réseau Action Climat ou le Réseau Environnement Santé et se coordonne avec la représentation du réseau WWF devant les institutions européennes (European Policy Office).

Par arrêté du 06 septembre 2013, le WWF fait partie des 8 associations, fondations ou organismes reconnus d’utilité publique exerçant des activités de protection de l’environnement siégeant au sein du Conseil national de la transition écologique, organe de consultation des projets de loi concernant l’environnement ou l’énergie ainsi que les stratégies nationales relatives au développement durable, à la biodiversité et au développement de la responsabilité sociétale et environnementale des entreprises.