Destruction d'habitat | WWF France


 
	© Brent Stirton / Getty Images / WWF-UK

Destruction d'habitat

La destruction, la fragmentation ainsi que l’altération des écosystèmes, habitats naturels et semi-naturels, constitue un facteur majeur de l’érosion de la biodiversité.

Afin de réduire les pressions sur les habitats naturels, le WWF France préconise un aménagement des territoires qui :
  • conserve ou restaure les corridors écologiques terrestres et aquatiques
  • maîtrise l’étalement urbain, l’artificialisation et l’imperméabilisation des sols
  • promeut un développement raisonné et une gestion durable des infrastructures de transports.


Un réseau d'aires protégées

Le WWF-France recommande aussi la diffusion de pratiques agricoles qui favorisent à la fois l’hétérogénéité du paysage et la restauration de l'ensemble des services écosystémiques de ces habitats dégradés.

Nous soutenons ainsi le développement et le bon fonctionnement d'un réseau d’aires naturelles protégées (qui couvre actuellement un peu moins d’un quart du territoire métropolitain), avec un effort particulier porté sur l'outre-mer et en mer afin de représenter à terme tous les écosystèmes à haute valeur de conservation.

L’artificialisation du littoral, l’urbanisation et l'essor des aménagements portuaires, essentiellement en estuaire, et la dégradation grandissante des fonds marins montrent bien que c'est sur les océans et côtes qu'il faut intervenir.

De même, en outre-mer, des écosystèmes forestiers d’intérêt mondial (forêt tropicale humide en Guyane, forêt sèche en Nouvelle-Calédonie) sont aussi en régression accélérée.

Des solutions existent

 
	©  N.C. Turner / WWF

Le WWF exerce son influence dans les instances nationales de concertation sur ces sujets, soutient des programmes de maîtrise de l’urbanisation, promeut de meilleures pratiques agricoles, et agit au niveau européen et international sur les accords et conventions en la matière.

Comment nous aider ?

devenir-benevole-wwf

signer-pétition