Les 7 espèces de tortues marines | WWF France

Les 7 espèces de tortues marines



Aujourd’hui, six des sept espèces vivantes sont classées menacées ou gravement menacées.

1- Tortues luth

Les tortues luths sont appelées ainsi à cause de l’aspect de leur carapace qui est différente de celle des autres tortues. C'est aussi l’espèce de tortues  marines la plus grosse, elle atteint en général 180 cm de long et pèse 500 kg. C’est aussi celle qui migre le plus, traversant l'Atlantique autant que le Pacifique.
 
Largement réparties dans les eaux tropicales et tempérées, leur effectif a baissé de façon brusque dans la plupart des régions du monde au cours du siècle dernier.
 
Le nombre de femelles pouvant pondre est estimé aujourd’hui à 34.000 et l’espèce est classée comme gravement menacée.

2- tortues caouannes

Les tortues caouannes présentent caractéristiquement une tête plus grosse et des muscles de mâchoires puissantes : elles leur sont nécessaires pour manger des mollusques et des crustacés à carapace dure. Les tortues transportent aussi plus d’organismes incrustés, comme des berniques, que les autres espèces de tortues marines.

Comme les tortues luths, elles migrent beaucoup et sont largement réparties. Leur taille moyenne est de 92 cm de long et leur poids de 115 kg.

Le nombre de  femelles pouvant pondre est estimé aujourd’hui à 60.000 et l’espèce est classée comme menacée. 

3- tortues vertes

Les tortues vertes sont appelées ainsi du fait de la couleur verdâtre de leur cartilage et de leur graisse. Elles mesurent jusqu’à 1,5 m de long et peuvent peser jusqu’à 200 kg. Largement réparties dans les eaux tropicales et subtropicales, le nombre des femelles pouvant pondre est estimé à 203 000.
 
L’espèce est classée comme menacée, la population méditerranéenne étant classée comme gravement menacée. 

4 - tortues à écailles

Les tortues à écailles sont appelées ainsi à cause de leur bec pointu et étroit. Leur carapace très colorée et à motif est l’unique source de « carapaces de tortues » pour le commerce. Elles font habituellement moins de 1 m de long, pèsent de 40 à 60 kg et sont moins répandues que certaines autres espèces.

Leur effectif a baissé de plus de 80 % au cours du siècle dernier, le nombre de femelles pouvant pondre s’élevant à environ 8 000.

L’espèce est classée comme étant gravement menacée. 

5- tortues de kemp

D’une taille moyenne de 70 cm et d’un poids de 40 kg, les tortues de Kemp sont les tortues marines les plus petites. Habitant sur un territoire restreint, elles pondent sur une étroite bande côtière dans le Golfe du Mexique. Cette espèce ne semble pas migrer à travers les océans mais se déplace le long de la côte Est des États-Unis.

Classées comme étant gravement menacées, leur nombre a chuté de plusieurs centaines de milliers dans les années 40 à seulement quelques centaines de femelles capables de pondre dans les années 80.

Grâce aux efforts de conservation, la population de femelles pouvant pondre est d’environ 1 000 individus.

6- tortues olivâtres

Les tortues olivâtres ressemblent aux tortues de Kemp mais elles ont une carapace plus bombée et des bords plus retournés. Elles sont aussi légèrement plus lourdes, jusqu’à 45 kg. Bien que cette espèce soit largement répartie, le nombre des sites de ponte est désormais très faible. L’espèce doit encore se remettre de siècles de surexploitation, le nombre de femelles en âge de pondre étant actuellement estimé à 800 000.

L’espèce est classée comme menacée. 

7- tortues à dos plat

Les tortues à dos plat ont un corps aplati et une carapace souple avec des bords retournés. Elles peuvent atteindre jusqu’à un mètre de long et peser 90 kg. Leur territoire se limite aux mers bordant le sud de l’Indonésie et de la Papouasie Nouvelle Guinée, et le nord de l’Australie, leur lieu de ponte.
 
Le nombre de femelles en âge de pondre est estimé à 10 000, sans que l'on en sache plus sur cette espèce à ce jour classée "en manque de données".