Le pétrole et le gaz s'épuisent | WWF France


 
	© Wim van Passel / WWF

Ressources fossiles

Alors que la fourniture de pétrole et de gaz conventionnels bon marché décline, la demande en énergie continue elle à augmenter. Il est clair que notre dépendance aux énergies fossiles ne peut se prolonger indéfiniment.

Selon l’Agence Internationale de l’Energie (AIE), la production à partir des réserves de gaz et de pétrole chutera d’environ 40 à 60% d’ici 2030.

Par ailleurs, la soif d’énergie dans les pays développés ne diminue pas alors que la demande dans les pays émergents tels que la Chine, l’Inde ou le Brésil, explose. Cette compétition pour les ressources fossiles est une source de tension internationale et potentiellement de conflit.

Les énergéticiens cherchent à combler cet écart avec des sources non conventionnelles de pétrole et de gaz, comme les gaz de schiste ou les huiles en eaux profondes telle la plateforme Horizon Eaux Profondes de BP ou encore les sables bitumineux canadiens. Mais ceci entraîne un coût sans précédent, et pas seulement en termes économiques.

Plusieurs réserves sont situées dans certains endroits remarquables en termes de biodiversité tels que les forêts tropicales et l’Arctique qui sont vitaux pour les services de l’écosystème dont nous dépendons tous, de la fourniture en eau potable jusqu’à une atmosphère respirable.

Traiter et produire en utilisant des sources non-conventionnelles et fossiles produit de grandes quantités additonnelles de gaz à effet de serre, des pollutions chimiques massives des eaux et entraîne une demande insoutenable sur les ressources en eau potable avec des impacts sévères sur la biodiversité et les services rendus par les écosystèmes.

 
	© WWF France
© WWF France