Notre histoire | WWF France

Notre histoire



Le WWF a été créé dans les années 60, contexte propice aux changements de mentalités. Une aventure, qui est celle de cinq hommes déterminés à protéger l’environnement : Julian Huxley, Max Nicholson, Peter Scott, Victor Stolan et Luc Hoffmann.
Tout commence lors d’un voyage réalisé en Afrique de l’Est par le célèbre biologiste britannique, Sir Julian Huxley. Frappé par la destruction de l’habitat naturel des animaux de cette région et la chasse effrénée dont ils étaient les victimes, il décide d’alerter l’opinion. « A ce rythme là, la vie sauvage aura pratiquement disparu de la région dans 20 ans », écrit-il dans The Observer.
 
Suite à la parution de cet article, il reçoit une lettre de l’homme d’affaires Victor Stolan énonçant l’idée d’agir, en créant une organisation capable de collecter des fonds pour la conservation.
 
C’est l’ornithologue britannique Max Nicholson, directeur général du Britain Nature Conservancy (l’organisme national britannique de protection de la nature), qui le premier, relève le défi. Il décide alors de rassembler un groupe de scientifiques et d’experts en relations publiques pour créer une organisation capable de sensibiliser les décideurs économiques et politiques aux enjeux environnementaux.
 
Parmi ce groupe d’experts figurent notamment l’ornithologue Peter Scott, l’un des vice-présidents de l’UICN, et Luc Hoffmann, qui allaient devenir les premiers président et vice-président du World Wildlife Fund. Le groupe décide alors d’établir son siège en Suisse, où l’UICN avait déjà installé le sien. Dans une déclaration commune, l’UICN et le WWF s’engagent à «œuvrer ensemble pour mobiliser l’opinion publique et sensibiliser le monde à la nécessité de préserver la nature».
 
La première organisation indépendante de protection de l’environnement venait de voir le jour. Dès sa création, le 11 septembre 1961, elle oriente son combat vers la protection du vivant, par la sauvegarde des espèces, des habitats et des écosystèmes.
 
Présent aujourd’hui dans une centaine de pays, fort de ses 5 000 salariés militants à travers le monde, le WWF œuvre au quotidien pour offrir aux générations futures une planète vivante.

 
	© WWF Intl./WWF
© WWF Intl./WWF

Le symbole du panda

En 1957 un panda géant femelle nommé "Chi Chi" est transféré au zoo de Londres, un an après sa naissance dans les forêts du sud de la Chine.

Avatar de ce que l'on appellera plus tard la « diplomatie du panda », elle devient rapidement la coqueluche des visiteurs, mais aussi de Gerald Watterson et de Sir Peter Scott. Ensemble, les cofondateurs du WWF réalisent quelques esquisses. Le premier logo du WWF est né.

« Nous voulions un bel animal issu d’une espèce menacée et qui soit apprécié par les individus du monde entier. Mais nous voulions aussi un animal faisant bonne figure en noir et blanc, afin de réaliser des économies sur les frais d’impression car nous n'étions pas riches au départ », se souvient Peter Scott.

Chi Chi meurt en 1972. Huit ans plus tard, le WWF commence son travail pour la protection des pandas déjà menacés d’extinction et devient ainsi la première organisation occidentale de défense de l’environnement présente en Chine.

Grâce aux mesures de protection mises en place, 1600 individus vivent encore sur place aujourd’hui.