Huile de palme durable | WWF France


La consommation mondiale d'huile de palme grimpe en flèche. 
	© James Morgan / WWF

Huile de palme

Le développement des palmiers à huile menace les derniers joyaux de biodiversité de notre planète et doit se faire sans conversion de nouvelles forêts naturelles.



Le développement des palmiers à huile est et reste la principale cause de déforestation en Asie du Sud-Est, menaçant les dernières forêts tropicales naturelles abritant les orangs-outangs, éléphants de Sumatra ou encore les dernières populations de tigres.

L’empiètement sur l’habitat de ces espèces crée de nombreux conflits entre hommes et animaux, mais aussi des conflits sociaux dûs à des déplacements forcés de populations natives.

En asséchant des tourbières, en brûlant les forêts, d’énormes quantités de gaz à effet de serre naturellement stockés sont enfin relâchées dans l’atmosphère.

Les points chauds

Plus de 80% des plantations de palmiers à huile se trouve en Indonésie et Malaisie.

D’ici à 2020, le WWF estime que le développement du palmier à huile se fera encore à 60% en Indonésie, ce qui menace quatre autres millions d’hectares de forêts naturelles. Et l’augmentation de la demande en huile risque aussi d'affecter la Papouasie-Nouvelle Guinée, l'Afrique et l'Amérique latine... au détriment d'autres forêts.

Cette huile bon marché et polyvalente que l’on retrouve en alimentation transformée mais aussi dans les cosmétiques ou l'alimentation animale, est issue du palmier à huile. Ce palmier peut produire pendant près de 30 ans, ce qui fait de la production d’huile de palme, l’huile au meilleur rendement à l’hectare parmi les principales huiles utilisées.

Alors qu’il existe des millions d’hectares déjà dégradés qui pourraient être utilisés pour la culture du palmier à huile, le développement de ces plantations se fait encore dans plus de 50% des cas à la place de forêts naturelles.

Cela doit cesser de toute urgence pour qu’en 2020 le taux de déforestation nette mondiale soit de zéro afin de pouvoir vivre dans une planète vivante.

Les solutions

C'est la raison pour laquelle le WWF a participé au développement de la table ronde pour l’huile de palme durable RSPO (Round table of sustainable palm oil). 

Cette initiative multi-acteurs a pour but de favoriser le développement durable de la production et de l’usage d’huile de palme. Ces principes et critères requièrent entre autres que les plantations de palmiers à huile ne soient pas issus de nouvelles conversions de forêts naturelles. Les terres nécessaires pour la nature et l’homme ne doivent pas être converties en plantations. De plus dans une plantation certifiée RSPO, les pollutions et les déchets doivent être réduits et les feux évités.

L’usage d’huile de palme certifiée RSPO est une des solutions portée par le WWF-France et le WWF siège à l’intérieur de cette initiative pour améliorer continuellement ce processus. Cependant, étant donné que la consommation d’huile de palme est censée doubler d’ici à 2030 et tripler en 2050, les plus grands défis restent à venir.

C'est pourquoi le WWF-France engage les secteurs agroalimentaires, mais aussi l’alimentation animale, la chimie, les cosmétiques à utiliser au plus vite de l’huile de palme respectant un minimum de garanties environnementales.

Le secteur financier doit aussi intégrer comme pré-requis à ses financements des garanties environnementales strictes.

Concernant les agro-carburants, le WWF-France demande en priorité que soit réduit au maximum l’utilisation de carburant, puis que soit développé les agro-carburants de seconde voire de troisième génération et qu’enfin si l’on doit encore utiliser des agro-carburant de première génération à court terme, qu’ils respectent des critères stricts de durabilité.

Quant au consommateur, le WWF-France rappelle qu’afin d’avoir une alimentation durable et de protéger la forêt, il doit favoriser en priorité une alimentation moins transformée, de saison, locale et durable, voire biologique. S'il doit consommer de l’huile de palme via son alimentation par exemple, celui-ci doit au moins s’assurer que l’huile utilisée respecte au minimum les critères de la RSPO.
 
	© WWF France
© WWF France
 
	© WWF France
Le top 10 des pays producteurs d'huile de palme - % de parts de marché, année 2009
© WWF France

L'ACTION DU WWF

Le WWF-France s’engage à travers le monde dans le développement de projets destinés à mieux protéger la biodiversité de la déforestation.

Pour ce faire, il déploie notamment des patrouilles d’éléphants montés, aide à l’identification de réseaux de production d’huile de palme illégale, aide les petits producteurs à produire durablement et appuie le développement d’alternatives économiques au palmier à huile en lien avec la forêt.

Comment nous aider ?

faire-don-wwf

devenir-benevole-wwf

signer-pétition