Le WWF et le MSC associés pour la pêche durable en Méditerranée | WWF France

Le WWF et le MSC associés pour la pêche durable en Méditerranée



Article posté le 17 February 2016
Bateau à moteur pêchant sur les côtes méditerranéennes
© Isaac VEGA / WWF

Le WWF et le MSC (Marine Stewardship Council) lancent aujourd’hui le projet Medfish. Cette initiative commune a pour objectif d’analyser en profondeur des pêcheries méditerranéennes françaises et espagnoles en utilisant le Référentiel Pêcheries du MSC pour évaluer leur durabilité. Ce projet s’inscrit dans les engagements de WWF et MSC pour la pêche durable en Méditerranée et a pour ambition d’inspirer des initiatives similaires dans d’autres pays.

Destiné dans un premier temps à cartographier 100 pêcheries représentatives de la Méditerranée  en France et en Espagne, le projet entend rassembler les données existantes à leur sujet pour en évaluer leur durabilité. Destination touristique de premier choix en Europe, la Méditerranée constitue une importante réserve de biodiversité, puisqu’elle abrite entre 4 et 18 % de toutes les espèces marines connues*. Elle fait vivre, de surcroît, une communauté de pêcheurs particulièrement dynamique, composée d’une multitude de petites flottes de pêche artisanale ciblant des espèces variées. 70% des 2760 navires de pêche espagnols et 90% des 1400 navires français pratiquent une pêche artisanale.

L’activité de 8 300 pêcheurs en Espagne et 2 300 en France reposent sur la pêche en Méditerranée. Or, un accès limité aux données et ressources empêche bien souvent ces pêcheries d’améliorer leur durabilité. Selon les rares informations disponibles, 88 % des stocks de poissons évalués en Méditerranée sont surexploités**.


Deux partenaires, deux pays pour une seule mer

Le WWF et le MSC travaillent en partenariat à des projets de conservation des ressources marines dans le monde entier. Pour procéder à une analyse rigoureuse et complète de pêcheries méditerranéennes de France et d’Espagne, les deux organisations à but non lucratif feront appel à des organismes de certification indépendants dans chacun des pays pour mener une pré-évaluation  selon les critères de durabilité du Référentiel Pêcheries du MSC.

Si le projet Medfish se concentre tout d’abord sur la France et l’Espagne, l'ambition est d'inspirer d'autres pays méditerranéens à s'engager dans cette voie
. Il consistera, dans un premier temps, à cartographier 100 pêcheries dans les deux pays. Quatorze d’entre elles feront l’objet d’une pré-évaluation selon les critères de pêche durable du MSC, et des plans d’action seront élaborés pour remédier aux points de progrès constatées et guider l’amélioration de ces pêcheries. Le projet se donne aussi pour but de collaborer avec les entreprises du secteur de la pêche et de la chaîne d'approvisionnement afin d’accroître la demande en produits de la mer durables  et d’assurer la durabilité du marché des produits de la mer méditerranéens.

Pour certaines pêcheries, ce projet pourra mener à une évaluation complète en vue d’obtenir la certification MSC, pour d’autres, il donnera l’occasion de formaliser des plans d’action clairs et précis permettant de prendre le virage de la durabilité.


Edouard Le Bart, Directeur de Programme MSC France : « La pêche et les produits de la mer font partie intégrante du mode de vie méditerranéen mais l’état actuel des ressources suscite de réelles inquiétudes. Le projet Medfish a pour objectif de contribuer à inverser cette tendance en commençant par un diagnostic de la pêche méditerranéenne en France et en Espagne jusqu’à la mise en place de plans d’actions pour une sélection de pêcheries. Une pêche durable sur des ressources abondantes et respectueuses des écosystèmes est une condition indispensable pour la préservation des communautés qui dépendent de cette activité». 

Isabelle Autissier, présidente du WWF France : « Aux yeux du WWF, les petites pêcheries ont un rôle clé à jouer en matière de lutte contre la surpêche qui menace actuellement l’équilibre de la vie en Méditerranée. La surpêche touche lourdement les communautés côtières, dont les moyens de subsistance reposent sur la pêche. C’est pourquoi nous œuvrons pour l’adoption de méthodes de pêche durable, la préservation des stocks halieutiques, la sauvegarde et le renforcement des moyens d’existence des communautés côtières. Ce n’est qu’en faisant des efforts concertés pour rendre les pêcheries, mais aussi plus largement l’industrie des produits de la mer au niveau mondial, complètement transparentes et durables, que nous pourrons mettre un terme à la surexploitation des océans ».

Un appel aux pêcheries de Méditerranée

Pour que le projet tienne ses promesses, il est important que pêcheries, ONG, instituts scientifiques, administrations publiques, entreprises commerciales et distributeurs puissent y contribuer. C’est la raison pour laquelle nous invitons toute personne intéressée par la gestion des pêcheries en Méditerranée à s’investir dans ce projet.

Les étapes de cartographie et de pré-évaluation seront confiées à deux organismes de certification accrédités indépendants, épaulés par des experts locaux : SAI Global en France et Acoura Marine en Espagne.

Le Projet Medfish a été rendu possible grâce au généreux soutien de la Fondation Daniel & Nina Carasso, du Resources Legacy Fund et de la Fondation Adessium.

* Source : Coll, M. et coll., The biodiversity of the Mediterranean Sea: Estimates, patterns, and threats. PLoS ONE 2010, 5, e11842

**Source : Commission européenne, AFFAIRES MARITIMES ET PÊCHE, 2013

Bateau à moteur pêchant sur les côtes méditerranéennes
© Isaac VEGA / WWF Enlarge
Thon rouge, Espagne
© Brian J. Skerry / National Geographic Stock / WWF Enlarge