Naissance de deux jeunes lynx dans la Forêt palatine | WWF France

Naissance de deux jeunes lynx dans la Forêt palatine

Article posté le
07 July 2017


Après avoir totalement disparu de la forêt du Palatinat durant deux siècles, le lynx a été réintroduit. Pour la première fois, une femelle lâchée en juillet 2016, a donné naissance à deux petits.

 

Espèce en sursis

Majestueux félins, les lynx sont facilement reconnaissables à leur fourrure tachetée, leurs oreilles ornées de « pinceaux » noirs et leurs « favoris ».

Persécuté durant des siècles, notamment pour sa fourrure, le lynx boréal (Lynx lynx) a frôlé l’extinction il y a quelques décennies. L’espèce est aujourd’hui présente dans plus de 20 pays du continent européen, avec près de 9500 individus (hors Russie). Toutefois, malgré une apparente stabilité de ses effectifs, elle demeure menacée. Le lynx continue d'être chassé pour sa fourrure, dont le commerce reste difficile à contrôler, mais la première cause de mortalité au sein de l’espèce ce sont les collisions avec les voitures liées à l’intensification des axes routiers.

Si l’UICN le classe « en préoccupation mineure » en raison de sa large distribution et de ses effectifs stables, la France, elle, le classe dans la catégorie « en danger » sur sa liste rouge des espèces menacées.
 

Réintroduction de lynx dans la nature

Le WWF sensibilise la population dans les régions où le lynx a failli disparaître. Un de nos objectifs est de réduire le conflit entre les humains et les animaux afin que le lynx puisse à nouveau prospérer. La protection du lynx est inexorablement liée à celle de son habitat. Voilà pourquoi le WWF travaille principalement dans les Carpates, qui hébergent les plus grandes populations européennes de lynx.


Nous contribuons également à la réintroduction du lynx dans le massif du Pfälzerwald (Rhénanie-Palatinat, Allemagne) qui a officiellement commencé le 1er janvier 2015 pour une durée de six ans, avec un budget global de 2,75 millions d’euros, l’UE y contribuant à hauteur de 50 %. Ce projet «LIFE Luchs», porté par la Fondation pour l’environnement de Rhénanie Palatinat («Stiftung Natur und Umwelt») et validé par la Commission européenne en avril 2014, prévoit l’introduction d’une vingtaine d’individus de la sous-espèce lynx des Carpates (Lynx lynx carpathicus), en provenance de Suisse et de Slovaquie. Les premiers lâchers ont eu lieu au printemps 2016.
 

Un heureux présage

Le WWF est heureux de faire part de la naissance de deux petits lynx dans la forêt du Palatinat, le plus important domaine forestier d'Allemagne et l'un des plus importants d'Europe. Contiguë au territoire français au nord de l'Alsace, elle forme la réserve de biosphère transfrontalière des Vosges du Nord-Pfälzerwald (Forêt palatine), qui a été intégrée depuis 1992 au réseau mondial des réserves de biosphère.


Cette naissance est une première pour l’espèce qui avait totalement déserté la région depuis plus de 2 siècles.
Il y a quelques mois, trois individus, un mâle et deux femelles, ont été relâchés en forêt.
C'est Kaja, âgée de 4 ans et lâchée en juillet 2016, qui vient de mettre bas.

A la naissance, les petits sont encore aveugles et pèsent entre 250 et 300 grammes. Ils n'ouvriront les yeux qu'après 2 semaines de vie. Nourris exclusivement de lait maternel jusqu'à 9 semaines, ils seront ensuite capables de suivre leur mère à la chasse. 

Pour la première fois, une femelle lâchée en juillet 2016, a donné naissance à deux petits
© Staffan Widstrand / WWF
L’espèce est aujourd’hui présente dans plus de 20 pays du continent européen, avec près de 9500 individus (hors Russie)
© Fritz Pölking / WWF
Un de nos objectifs est de réduire le conflit entre les humains et les animaux afin que le lynx puisse à nouveau prospérer
© David Lawson / WWF-UK