Au Mont-Lachat, la nature reprend ses droits | WWF France

Au Mont-Lachat, la nature reprend ses droits

Article posté le
28 July 2017


Il y a un an environ, près de 350 participants relevaient le défi sportif du Pandathlon. Cette 7ème édition a contribué la réhabilitation du Mont-Lachat, joyau de biodiversité au cœur du Mont Blanc.
 

Un site dénaturé par des bâtiments militaires vétustes

La pression de l’homme a déjà endommagé la biodiversité unique qui caractérise la plupart des vallées alpines. En plein cœur du site classé du Mont Blanc, le Mont-Lachat héberge une soufflerie militaire construite en 1938 afin de tester des moteurs à explosion.

Le bâtiment, dépourvu de valeur patrimoniale et n’étant plus en activité aujourd’hui, la commune de Saint-Gervais, soutenue par le WWF, a décidé de procéder à son démantèlement afin de restaurer l’écosystème, de rendre à la zone son intégrité paysagère et de développer la biodiversité locale.
 

Un défi sportif pour financer la réhabilitation du site

Cela fait 7 ans que le WWF organise, chaque année, le Pandathlon, une aventure sportive, solidaire et festive dont l’enjeu est de collecter des dons pour la mise en œuvre concrète d’un projet environnemental en France. Les trois premières années, c’était au mont-Ventoux, depuis quatre ans, c’est au cœur du massif du Mont-Blanc.

L'été dernier, c'est avec le sourire et une grande motivation que près de 350 pandathlètes ont clôturé quatre années de mobilisation au profit d’un site d’exception sur le toit du monde.

En quatre ans, par leurs efforts, les 976 athlètes ayant pris part au Pandathlon sont parvenus à collecter près de 210 000 € pour la renaturation du Mont-Lachat.
 

A la reconquête de la nature

Disparue l'ancienne soufflerie militaire du col du Mont-Lachat qui se dressait depuis 1938 à 2017 mètres d'altitude, en bordure de la voie du Tramway du Mont-Blanc, en direction du Nid d'Aigle ! Après trois mois d'un chantier hors norme, sur un site d’altitude à la topographie accidentée, la démolition de cette "verrue", selon les propres mots du sous-préfet de la Haute-Savoie, est enfin effective.

Le site a été remodelé et les sols réensemencés. Une trentaine d'espèces autochtones, contre quatre à cinq habituellement, ont été semées afin de reconstituer des écosystèmes plus stables et plus diversifiés. D'ici deux à trois ans, la pelouse alpine aura recolonisé les lieux.

Le Pandathlon a ainsi permis à la Commune de Saint-Gervais et à ses partenaires de nettoyer le Col du Mont Lachat des stigmates de cette friche industrielle qui faisait consensus contre elle afin de transmettre aux générations futures un patrimoine naturel aussi riche et diversifié que celui qui était présent avant que l’homme ne s’y installe.
La 7ème édition du Pandathlon a contribué la réhabilitation du Mont-Lachat, joyau de biodiversité au cœur du Mont Blanc
© Global Warming Images / WWF
© WWF France