Des Cafés Panda pour mobiliser la jeunesse | WWF France

Des Cafés Panda pour mobiliser la jeunesse



Article posté le 10 March 2016
Etudiants participants aux Cafés Panda
© WWF France
Plus de 1 700 étudiants ont pris part à la « Panda révolution », relevant avec brio le challenge Café Panda que le WWF France a lancé en octobre dernier. Avec pas moins de 126 actions concrètes menées dans leurs écoles, plus de 40 conférences/débats et des dizaines de milliers de tweets, les étudiants se sont mobilisés massivement pour le climat.
 

Les jeunes en marge de la question climatique

Depuis 1990, les émissions mondiales de gaz à effet de serre ont augmenté de 40%, altérant le climat. Notre jeunesse est en première ligne. Pourtant, elle reste encore trop souvent en marge de la lutte contre le changement climatique. En octobre 2015, à la veille du sommet de Paris sur le climat, un sondage de l’IFOP révélait qu’un jeune sur 2 seulement avait entendu parler de la COP21... Conscient que si nous voulons préserver une planète vivante pour les générations futures nous devons mobiliser les étudiants, acteurs clés du changement, le WWF a lancé le challenge Café Panda.
 

Faire entendre la voix de la jeunesse

Parce que beaucoup de décisions se prennent autour d’un café, témoin de confidences mais aussi de débats enflammés propices au passage à l’acte, dès 2011, le WWF lance les Cafés Panda, des conférences organisées au sein des universités sur des thématiques environnementales. Peu à peu, le concept s’étend et Café Panda devient un véritable challenge appelant tous les étudiants de France à s’emparer de la question climatique. 


Bataille de tweets, conférences en live, engagement terrain, tous les coups sont permis pour défendre les couleurs de son école dans une lutte acharnée contre le dérèglement climatique. Lancé le 26 octobre, le challenge a officiellement pris fin le 28 février dernier et si les résultats du concours ne seront pas communiqués avant le 14 mars prochain, nous voulions partager, en avant-première, quelques bonnes idées proposées par les participants, tous plus inspirés les uns que les autres.
 

Premiers succès

Ce sont tout d’abord les étudiants de l’ENTPE, l'École nationale des travaux publics de l'État, qui ont organisé un atelier de fabrication de dentifrice à base de produits naturels bio, tel que l’argile, pour démontrer à leurs camarades que le fait-maison est le meilleur gage de qualité. Avec la confection de savoureux sushis végétariens qui ont achevé de convaincre les participants, les étudiants de Science Po Paris ont prouvé, quant à eux, qu’un régime alimentaire pauvre en protéines animales et générant peu d’émission de CO2 pouvait être délicieux.


Luttant, à leur échelle, contre le gaspillage alimentaire, les étudiants de TBS, Toulouse Business School, ont, de leur côté, proposé une « disco-soupe »  à base de légumes dits « moches » ou un peu abimés collectés auprès de leurs camarades et des supermarchés qui s’apprêtaient à les jeter.


Les étudiants de TBS ont inventé la DiscoSalad.

Enfin, les étudiants de Science Po Aix ont instauré le recyclage du papier dans leur établissement, preuve qu’un petit groupe d’étudiants suffit pour mettre en place des solutions durables et changer les pratiques de tout un campus. Bravo à tous et rendez-vous le 14 mars prochain pour découvrir le classement définitif et l’ensemble des actions menées par les étudiants !
Etudiants participants aux Cafés Panda
© WWF France Enlarge
Infographie - Données sur les le challenge Café Panda
© WWF France Enlarge