La population de tigres augmente | WWF France

La population de tigres augmente



Article posté le 14 April 2016
Bébé tigre du Bengale
© naturepl.com / Andy Rouse / WWF

Pour la première fois et après plusieurs décennies de déclin, le nombre de tigres augmente. 3890 félins sauvages ont été répertoriés par le WWF et le Global Tiger Forum (GTF) alors qu’ils n’étaient plus que 3200 en 2010. Le WWF se félicite de cette embellie qui vient récompenser des années de travail pour la conservation de cet animal emblématique…
 

Une espèce convoitée

En voie d’extinction, les tigres sont inscrits sur la liste rouge de l’IUCN. Ils sont principalement menacés par la destruction de leur habitat et le braconnage. Si sa chasse est désormais interdite, en Asie, on continue de tuer le félin pour s’approprier symboliquement sa puissance, fabriquer des médicaments utilisés dans la médecine traditionnelle ou encore pour en faire des articles de décoration, des tentures, des tapis ou des objets souvenirs.

Au cours du siècle dernier, le nombre de tigres a diminué de 95% et 3 sous espèces de tigres se sont éteintes – une quatrième n’ayant pas été vue à l’état sauvage depuis 25 ans. La population de tigres à l’état sauvage a atteint un niveau historiquement bas de 3 200 individus alors qu’elle était estimée à 6 000 individus dans les années 2000.

 

Le WWF se mobilise pour sauvegarder le félin

Le WWF travaille depuis une quarantaine d’années pour la protection du tigre. Via sa campagne « 2010 année du Tigre », il développe des actions de conservation dans les 13 Etats dits du tigre et donc concernés par sa conservation (Bangladesh, Bhoutan, Cambodge, Chine, Inde, Indonésie, Laos, Malaisie, Birmanie, Népal, Russie, Thaïlande, Vietnam) ainsi qu’un programme fort de lutte contre le commerce illégal.

Sur le terrain, grâce à ses donateurs, le WWF France apporte un soutien technique et financier à l’Initiative Mondiale pour la sauvegarde du Tigre et aux actions menées pour la protection du tigre d’Indochine dans les pays du bassin du Mékong où, sans l’adoption de mesures drastiques pour les protéger, la probabilité pour que les populations de tigres s’éteignent d’ici la prochaine Année du Tigre en 2022 est réelle.

 

Première conquête 

3 890 : c’est le nombre de tigres sauvages répertoriés par le WWF et le Global Tiger Forum (GTF) en préparation de la plus grande conférence pour la protection des tigres qui se tiendra le 12 avril à New Delhi et sera inaugurée par le Premier ministre d’Inde Narendra Modi. Découlant de la compilation des données de l’IUCN et des dernières études nationales menées sur les tigres, ce décompte révèle un accroissement de leur population estimée à moins de 3 200 individus en 2010.

Cette bonne nouvelle recouvre une augmentation des populations en Inde, en Russie, au Népal et au Bhutan, des enquêtes plus fines et une meilleure protection de l’espèce. Un bilan très positif dont le WWF se réjouit, constatant une fois de plus que lorsque gouvernements, autorités locales et organismes de protection de l’environnement travaillent ensemble, les résultats sont au rendez-vous. Toutefois, rien n’est acquis car si un coup d’arrêt a été donné au déclin général des tigres, ils ne disposent pas encore d’habitats sûrs à ce jour. 
Bébé tigre du Bengale
© naturepl.com / Andy Rouse / WWF Enlarge
Tigre du Bengale (Panthera tigris tigris)
© David Lawson / WWF-UK Enlarge
Infographie : Données sur les tigres
© WWF France Enlarge