/ ©: WWF / ESA

Rapport Planète Vivante

Le Rapport Planète Vivante est l'analyse scientifique la plus importante au monde concernant la santé de notre planète et l'impact de l'activité humaine. Étant conscient que nous n'avons qu'une seule planète, le WWF croit au fait que l'humanité peut faire de meilleurs choix qui peuvent se traduire par de réels gains pour l'écologie, la société et l'économie actuelle, et ce, sur le long terme.




Autrement dit, en moins de deux générations, la taille des populations des espèces de vertébrés a fondu de moitié. Or, les différentes formes du vivant sont à la fois la matrice des écosystèmes permettant la vie sur Terre, mais aussi le baromètre de ce que nous faisons subir à notre planète, notre unique demeure. Nous nous désintéressons de leur sort pour notre propre perte.

Ces indicateurs révèlent la demande excessive de l’humanité en ressources planétaires et montrent que nous dilapidons les cadeaux offerts par la nature comme si nous avions plus d’une Terre à notre disposition. En prélevant sur nos écosystèmes davantage que ce qu’ils peuvent régénérer eux-mêmes, c’est notre avenir que nous hypothéquons. Conservation de la nature et développement durable sont pourtant indissociables : à travers eux, il ne s’agit pas uniquement de préserver la biodiversité et les milieux, mais rien de moins que de préserver l’avenir de l’humanité, c’est-à-dire notre bien-être, notre économie, notre sécurité alimentaire, notre stabilité sociale, en un mot notre survie.

Dans un monde où la pauvreté est une réalité pour tant d’individus, la protection de la nature pourrait passer pour un luxe. C’est pourtant le contraire : pour les plus modestes de la planète, c’est un moyen de survie. Et de fait, nous sommes tous dans cette situation : où que nous vivions sur le globe, nous avons tous besoin de nourriture, d’eau douce, et d’air pur.

La situation est si préoccupante qu’il semble difficile d’envisager l’avenir avec optimisme. Difficile, certes, mais pas impossible, parce que c’est en nous-mêmes, qui sommes à l’origine du problème, que nous pouvons trouver la solution.  À présent, notre obligation est de faire en sorte que la génération à venir saisisse l’occasion que nous avons laissé passer jusqu’ici, et referme ce chapitre destructeur de notre histoire, pour bâtir des lendemains où les êtres humains vivent et prospèrent en harmonie avec la nature.

Car oui, nous sommes tous connectés les uns aux autres, et, ensemble, nous pouvons imaginer et adopter les solutions qui sauvegarderont l’avenir de notre seule et unique planète.

 / ©: WWF / ESA
Télécharger le Rapport Planète Vivante 2014
© WWF / ESA

Lancement du LPR 2014 à l'UNESCO


Le WWF a officiellement dévoilé son Rapport Planète Vivante le 30 septembre 2014 à l'UNESCO.

Partenaires du Rapport Planète Vivante

Zoological society of London
Fondée en 1826, la Société zoologique de Londres est une organisation internationale scientifique d’éducation et de protection de la nature. Sa mission est d’assurer et de promouvoir la protection des animaux et de leurs habitats à travers le monde. La ZSL gère le zoo de Londres et le zoo de Whipsnade, effectue des recherches scientifiques à l’Institut de zoologie, et est active mondialement dans le domaine de la protection de la nature. Elle concourt à l’établissement de l’Indice Planète Vivante ® dans le cadre d’un partenariat avec le WWF.

Global Footprint Network (GFN)
Le Global Footprint Network propose l’Empreinte écologique comme outil de mesure afin de promouvoir une économie durable. Avec ses partenaires, il s’efforce de faire progresser et d’appliquer cette approche en coordonnant la recherche, en développant des règles méthodologiques, et en fournissant aux décideurs des comptes de ressources fiables pour que l’économie humaine fonctionne dans les limites écologiques de la Terre.

Water Footprint Network (WFN)
Le réseau Empreinte eau est un réseau multi-acteur dédié à la transition vers un usage équitable et raisonné de l’eau douce de la planète. Il a publié en 2011 le protocole d’évaluation de l’empreinte eau mondiale. Il favorise l’évaluation de l’Empreinte eau à travers le partage des connaissances, le développement de projets pilotes, et la mise en relation des communautés. Le WFN entretient la base de données la plus complète au monde sur l’Empreinte eau (WaterStat) et l’outil d’évaluation de l’Empreinte eau.

 / ©: NASA
Nous n'avons qu'une planète
© NASA

EN PRÉLEVANT DANS NOS ÉCOSYSTÈMES ET NOS PROCESSUS NATURELS DAVANTAGE QUE CE QU’ILS PEUVENT RÉGÉNÉRER EUX-MÊMES, C’EST NOTRE AVENIR QUE NOUS HYPOTHÉQUONS.

Marco Lambertini, Directeur Général, WWF International