Les obligations vertes doivent tenir leurs promesses | WWF France

Les obligations vertes doivent tenir leurs promesses



Article posté le 13 June 2016
Les obligations vertes doivent tenir leurs promesses
© WWF
Le WWF estime que des normes et standards internationaux fiables, crédibles, suffisamment précis et largement acceptés sont nécessaires pour le marché des obligations vertes et ce, de toute urgence.
Ces normes pourraient aider à structurer le marché émergent des obligations vertes et établir la confiance dont les investisseurs ont besoin.


Avec près de 100 000 milliards de dollars de capital, les marchés mondiaux de la dette obligataire sont parmi les plus grands marchés financiers au monde, offrant aux investisseurs des opportunités d’investissements à taux fixe qui leur permettent de préserver et d’accroître leur capital financier avec un risque relativement faible.

Ils pourraient également jouer un rôle primordial dans le financement du développement durable. Le défi est de trouver comment puiser dans ce vaste marché de capitaux pour augmenter le capital financier dont nous avons besoin afin de créer une « économie durable » pour notre seule et unique planète dont le capital naturel devrait être préservé, restauré et enrichi plutôt que détruit.

Nous n’en savons que très peu sur ce que devient la grande majorité des capitaux levés sur les marchés de la dette (en comparaison aux marchés des actions).

Mais il existe des obligations qui portent une « promesse verte » : les obligations « vertes » (ou « green bonds »). Il s’agit de titres de créance à taux fixes qui présentent les mêmes caractéristiques financières qu’une obligation standard mais pour laquelle l’émetteur s’engage à allouer les fonds levés à des projets « verts ». Ces obligations vertes sont des structures simples et attrayantes qui offrent aux investisseurs plus de transparence sur l’utilisation des fonds pour des projets porteurs de sens : investissements dans l’agriculture soutenable, les bâtiments à faible consommation énergétique, l’énergie propre, l’industrie et le transport, l’eau et les déchets et même pour la protection de la biodiversité.
Les obligations vertes doivent tenir leurs promesses
© WWF Enlarge