Un éleveur de crevettes en Thaïlande

Améliorer la traçabilité des crevettes d’élevage

Face à une demande européenne croissante, les fermes d’élevage de crevettes tropicales se développent fortement en Asie du Sud-Est, la plupart du temps, au détriment des mangroves. Afin de préserver ces précieux écosystèmes, le WWF agit en France et dans les principaux pays consommateurs pour améliorer la traçabilité des chaînes d’approvisionnement de crevettes et garantir une origine sans conversion d’écosystèmes naturels.

Un biotope en péril

Dans la province du Kalimantan, en Indonésie, 50% de la mangrove a disparu depuis 1940.

Les mangroves abritent une biodiversité exceptionnelle. Essentielles au maintien de la biodiversité côtière, ces « forêts bleues » rendent des services écologiques, économiques et culturels irremplaçables. Elles filtrent l’eau, protègent les rivages contre l'érosion et jouent le rôle de barrière naturelle contre les tempêtes. Elles stockent également trois à quatre fois plus de carbone que les forêts tropicales et pourraient donc s’avérer l'une de nos meilleures défenses contre le changement climatique

Indispensable, ce paysage n’en est pas moins menacé. Les bouleversements climatiques, ainsi que l’exploitation non durable, l’endommagent. Et c’est l’ensemble des services écosystémiques rendus aux communautés riveraines qui est mis en péril… Selon la FAO, 3,6 millions d’hectares de mangroves ont été perdus depuis 1980, soit 20% de la superficie totale des mangroves dans le monde. 30 à 50% de ces pertes sont dues à l’expansion des fermes d’élevage pour la production de crevettes. Bien que le défrichage des mangroves soit désormais illégal dans la plupart des pays producteurs, la Thaïlande, l'Inde et l'Équateur, notamment, ces mauvaises pratiques ont encore cours dans certaines zones géographiques critiques.

Embouchure de la rivière Tampolo, parc national de Masoala (Madagascar)
Mangroves récemment plantées entre Viti Levu, près de Pacific Harbour, et Serua Island (Fidji)

Les mangroves abritent de nombreuses espèces comme les crabes et les crevettes.

La traçabilité : une opportunité pour tous

La traçabilité permet plus de transparence sur l'origine d'un produit et son trajet jusqu'au consommateur final.

Les chaînes d’approvisionnement de crevettes tropicales sont longues, complexes et souvent opaques. La traçabilité est pourtant essentielle pour démontrer qu'un produit est d'origine éthique et durable. Malgré le nombre croissant de réglementations mises en place, les opportunités de fraude, de violation des droits du travail et de dégradation de l'environnement restent prépondérantes dans le secteur alimentaire - en particulier dans l'industrie des produits de la mer.

La traçabilité est devenue un processus intégral pour résoudre les problèmes de sécurité alimentaire et de qualité des aliments par les gouvernements et les entreprises et pour vérifier les déclarations clamant une production durable et responsable. En effet, lorsque les détaillants savent quelles fermes, quels transformateurs et quels producteurs d’aliments ont joué un rôle dans la production et l’acheminement de leurs produits, ils peuvent les responsabiliser, favoriser l’adoption de pratiques plus respectueuses de l'environnement et de la société.

Vue aérienne d'un élevage de crevettes dans le mangroves en Equateur

Les outils pour agir avec le WWF

Une gamme d'outils numériques émerge pour que les entreprises améliorent la traçabilité et la responsabilité tout au long de leur chaîne d'approvisionnement - des technologies conventionnelles personnalisables aux systèmes basés sur la blockchain liés aux appareils et aux satellites en réseaux. La première étape pour supprimer la conversion d’écosystèmes naturels d'une chaîne d'approvisionnement consiste à identifier où celle-ci peut se produire. La technologie de cartographie géospatiale, combinée à des systèmes de traçabilité robustes, est un outil important qui permet aux entreprises de mieux comprendre les impacts de leur chaîne d'approvisionnement d'un point de vue social et environnemental.

L’outil de traçabilité TruTrace

En collaboration avec les parties prenantes de l'industrie de la crevette d'élevage, le WWF a développé une application pour smartphone et un portail web de bureau open source, gratuits et basés sur le cloud, appelés TruTrace. Cette application peut être utilisée par les producteurs, les acheteurs et l’ensemble des intermédiaires. Une option abordable qui évite les frais de licence onéreux ayant souvent entravé les efforts technologiques passés.

Conçue en collaboration par le WWF et Republic Systems, l'application a été développée en utilisant des crevettes d'élevage comme cas de test, mais l'outil peut facilement être appliqué à d'autres chaînes d'approvisionnement de produits de base. Ce système convivial donne la priorité à la connexion des acteurs de la chaîne d'approvisionnement en amont, ce qui est une étape essentielle pour comprendre d'où proviennent nos aliments.

L’outil de cartographie Clark Labs Maps

L'outil de cartographie des habitats côtiers de Clark Labs identifie les impacts sur l'écosystème des exploitations de crevettes d'élevage en cataloguant systématiquement la couverture et les changements d'utilisation des terres des mangroves et des zones humides dans les pays de production. Combiné aux données de traçabilité de la chaîne d'approvisionnement qui identifient les coordonnées géographiques de la ferme source, cet outil permet aux entreprises de confirmer si leurs approvisionnements en crevettes d'élevage ont contribué à la perte de zones humides ou de mangroves depuis 1999.

Nota bene : 1999 est l’année de référence à partir de laquelle on considère que toute destruction de mangrove pour installer une ferme rend la production de cette ferme illégale.

Pour une réglementation favorable au passage à l’action

L'Union européenne est le plus grand marché d’importation des produits de la mer au monde (60% des produits consommés) et les crevettes surgelées représentent le 2ème import pour ce marché, en volume et en valeur (1,2 M de tonnes par an et 3 Mds €). Les sources principales d’approvisionnement sont l’Asie du Sud-Est (Vietnam, Thaïlande, Indonésie), la Chine, l’Equateur et l’Inde.

Dans le but d'améliorer la transparence du marché, la Commission européenne a proposé de réviser le système de traçabilité des produits de la mer dans le cadre du règlement européen sur le contrôle des pêches. La principale disposition viserait à numériser la traçabilité des produits de la mer pour tous les produits disponibles sur le marché européen, notamment ceux qui sont importés dans l’UE ainsi que les produits conservés ou transformés. Ce système, suivant les produits numériquement du point de capture jusqu'au point de vente au détail, couvrira à la fois les produits importés et les produits de l'UE, ainsi que des produits de la mer et de l'aquaculture sauvages.

Cela offrira des avantages en matière de vérification de la légalité et de la durabilité d'un produit donné, constituant ainsi une base d’informations claires à destination du consommateur. Si la traçabilité n'équivaut pas à la durabilité, la disponibilité d'informations crédibles sur la provenance des produits de la mer permet aux entreprises, aux autorités et aux citoyens de prendre des décisions éclairées.