Groupe Renault - Pour une mobilité plus électrique, partagée et basée sur les énergies renouvelables

Renault a rejoint en 2018 l'initiative du WWF France « Réinventer les villes et les territoires » afin de travailler à la promotion de modèles de territoires et de mobilités durables aux côtés d'acteurs publics et privés.

Logo du Groupe Renault
SECTEUR : Automobile
TYPE DE PARTENARIAT : Accompagnement vers des pratiques durables / Communication & Sensibilisation / Soutien aux projets du WWF
ACTIONS DE CONSERVATION : Climat, énergie et villes durables

Le Groupe Renault, pionnier et leader européen du véhicule électrique, est activement engagé en faveur d’une mobilité plus durable à travers le développement d’écosystèmes électriques intelligents et de services de mobilité plus partagés et accessibles pour tous. Afin de poursuivre son engagement, Renault est aujourd’hui le premier constructeur au monde à avoir présenté un objectif climatique aligné avec l’Accord de Paris (Science Based Target). Cet engagement confirme le constat fait par le constructeur d’une évolution nécessaire, et d’ores et déjà engagée, des produits et des services de mobilité.

L’objectif du partenariat est de contribuer à transformer le secteur des transports en créant de vraies ruptures vers une mobilité plus durable. Pour cela, le WWF France accompagne le Groupe Renault dans la transition du modèle historique de la voiture individuelle et fossile vers une mobilité durable, électrique et partagée, à travers notamment le déploiement de services de mobilités tels que l’autopartage, le covoiturage, ou les services rendus par la batterie en seconde vie pour maximiser l’usage et l’intégration des énergies renouvelables dans les mix électriques.

La période 2019-2020 a notamment permis de mener une première étude sur l’île de Porto Santo au Portugal pour tester en grandeur nature les synergies entre le développement du véhicule électrique et ses services rendus au réseau, avec le développement des énergies renouvelables. Les premiers résultats ont été publiés et présentés en juin 2019 et d’autres analyses suivront afin d’étudier la meilleure intégration possible du véhicule électrique dans les réseaux de production et de distribution d’électricité. L’objectif : assurer un bénéfice optimal en termes d’exploitation des énergies renouvelables et de réduction des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle du territoire. 

Le WWF France et le Groupe Renault ont aussi pu identifier d’autres études qui seront réalisées en 2020 sur Belle-Ile-Mer et au Mexique, qui permettront notamment d’intégrer les enjeux liés à l’autopartage.