Forêts vivantes n°4 : la lettre du WWF France sur les forêts | WWF France

Forêts vivantes n°4 : la lettre du WWF France sur les forêts



Article posté le 06 July 2017
Lettre forêts vivantes n°4
© Jose B Ruiz - WWF

Extrait : Entretien avec Alistair Monument, nouveau directeur international du programme forêt du WWF.


A quel point les forêts sont-elles essentielles dans nos vies aujourd’hui ?
Les forêts représentent une part essentielle de notre vie quotidienne, de l’air que nous respirons à la chaise sur laquelle nous sommes assis. Des forêts protégées, restaurées et bien gérées fournissent un grand nombre de services écosystémiques vitaux. Les forêts sont par exemple des puits de carbone et aident à atténuer le changement climatique en absorbant et en stockant le dioxyde de carbone.

Se mobilise t-on suffisamment pour les forêts ?
Les objectifs de développement durable (ODD), l’accord de Paris, le défi de Bonn et les autres engagements environnementaux globaux démontrent l’impossibilité d’ignorer les menaces climatiques qui pèsent sur le monde aujourd’hui. Sauvegarder les forêts sera une part importante de ces efforts. Pour répondre à leurs engagements, il est crucial que les gouvernements donnent la priorité à la protection, la gestion et la restauration des forêts. Le secteur privé a également un rôle déterminant à jouer. Les engagements zéro-déforestation de certaines des plus grosses entreprises au monde sont des signes encourageants pour stopper la déforestation et la dégradation des forêts : elles doivent se transformer en actions concrètes sur le terrain.

L’engagement individuel a t-il du sens ?
Depuis les peuples indigènes aux consommateurs, quel que soit l’endroit du monde où ils se trouvent, les gens sont les principaux gardiens des forêts. Dans les pays riches en forêts, les communautés locales ont besoin d’outils pour développer leurs ressources sans détruire les forêts. Le WWF travaille étroitement avec lespeuples indigènes et les communautés locales dans le monde. Le but est de renforcer leur participation aux différents processus de décision et que soient reconnus leurs droits fonciers.
Lettre forêts vivantes n°4
© Jose B Ruiz - WWF Enlarge