Morue (Gadus Morhua), Bodö (Norvège)
Cabillaud

Emblème de la surpêche

Cabillaud

Le cabillaud : victime de son succès

Le moratoire sur la pêche de la morue de Terre Neuve, dans l'Est du Canada, n'a pas été renouvelé depuis plus de 15 ans. L’effondrement du stock de morue dans la région est un rappel des conséquences de la surexploitation des océans.

Très appréciée par le consommateur, la morue est une valeur sûre. Ce poisson populaire combine en effet de nombreux atouts : une saveur douce, une chair blanche et dense qui se décolle facilement, une faible teneur en matières grasses…

Les Européens en sont donc très friands. Le cabillaud est valorisable sous toutes les formes : en filet, séché et/ou salé... De manière générale, le cabillaud est nommé morue lorsqu’il est séché et salé. Au Royaume-Uni, ce gadidé est l'un des poissons les plus couramment utilisés pour l’incontournable fish and chips. La morue est également bien connue pour figurer dans une multitude de recettes au Portugal et en Espagne. De son foie, qui subit alors de nombreuses opérations, est par ailleurs extrait l'huile de foie de morue, un supplément nutritionnel. La pêcherie de morue au Canada a connu un grand succès dès les années 1950. Avec l’arrivée de nouveaux engins de pêche plus performants et de navires provenant de plusieurs pays, l’exploitation s’est accentuée.

Nom scientifique

Gadus

Répartition / Habitat

Dans les eaux les plus froides, les régions de haute mer dans l'Atlantique Nord (morue de l'Atlantique, Gadus morhua, et morue du Groenland, Gadus ogac), et dans les régions orientale et occidentale du Pacifique (Gadus macrocephalus)

Taille

De 60 à 150 cm

Poids

De 5 à 12 kg

Régime alimentaire

Mollusques, crustacés, poissons... La morue adulte mange de tout !

Statut

Vulnérable (UICN) pour la morue d’Atlantique

Un poisson surpêché

Les morues sont actuellement en risque de surpêche au Royaume-Uni, au Canada et dans la plupart des autres pays de l'Atlantique. Les techniques de pêche ayant gagné en efficacité, les populations ont diminué.

Surpêche

L'Europe occidentale représente 70 à 80% du marché mondial de la morue, le Royaume-Uni étant le premier importateur et le plus grand consommateur d'Europe.

Flottes européennes : Norvège, Islande, Russie (représentant à eux trois 77% des captures totales), îles Féroé, Danemark, Espagne, Royaume-Uni, Allemagne, Pologne, Suède, France, Portugal, Lettonie, Lituanie, Belgique, Pays-Bas, Estonie, Irlande, Finlande, îles Anglo-Normandes.

Toutes les pêcheries ne sont pas toutes gérées durablement. En Atlantique Nord-Est, certains stocks se reconstituent. En Europe, la plupart des stocks sont surexploités. Malheureusement, la poursuite de la pêche illégale, non réglementée et non déclarée (INN), anéantit toute possibilité pour les stocks de se rétablir. L'utilisation d'outils de pêche non sélectifs, qui entraînent des captures accessoires de morues, contribue également au problème.

Il vaut mieux privilégier les cabillauds certifiés MSC.

Que fait le WWF pour la morue ?

Le WWF et l’industrie de la pêche partagent un intérêt commun : celui de la conservation des différentes espèces de morues. Le WWF travaille avec les gouvernements et l'industrie de la pêche pour s'assurer que les autres stocks de morues des océans Atlantique et Pacifique ne s’effondrent pas comme leurs congénères de Terre Neuve.

Nous travaillons avec les gouvernements, les organisations régionales de gestion des pêches (ORGP), l'industrie des produits de la mer et les institutions financières, dans un triple objectif :

  • établir une bonne gestion de l’exploitation des océans;
  • créer en ce sens des incitations durables sur le marché (avec, par exemple, un système de certification MSC);
  • s’assurer que l'argent soit investi dans la préservation des moyens de subsistance et permettre le rétablissement de la pêche à long terme.

Le WWF collabore avec l’industrie de la pêche du monde entier pour réduire son impact lorsque ses dégâts sur les écorégions marines sont les plus lourds sur le plan écologique et pour préserver les espèces telles que la morue, les plus intéressantes sur le plan commercial.

Nos projets actifs

Le WWF s’engage activement depuis de nombreuses années pour la conservation du cabillaud et mène des projets de terrain afin de lutter efficacement contre les pressions qui pèsent sur cette espèce en danger.

Consoguide poisson ou comment consommer du poisson différemment

Afin de diminuer la pression exercée sur les espèces maritimes et les risques de disparition de certaines espèces dues à la surpêche, le WWF a publié un guide (consultable en ligne et téléchargeable) destiné à aider et sensibiliser les Français afin qu’ils adoptent une consommation plus diversifiée et plus raisonnée de produits de la mer.

En savoir plus

Agissez avec le WWF

Chacun d’entre nous peut se mobiliser et agir au côté du WWF pour faire face au plus grand défi de notre siècle. La sauvegarde des espèces et des espaces menacés ne se fera pas sans votre aide. Ensemble nous sommes la solution !

Ensemble, agissons

Le WWF œuvre à la conservation des espèces menacées sur tous les continents. Aidez-nous à poursuivre nos actions au plus près du terrain.
Votre don est notre force.

Soyez informés des dernières actualités

Toute l'actualité des acteurs du WWF dans votre boîte mail. 

Le Mug Panda

En achetant ce mug panda, vous agissez au quotidien et vous soutenez les actions du WWF !