Paysage de la forêt tropicale humide de Pulau Siberut, Sumatra, Indonésie

Conserver les stocks de carbone dans le Parc national du Bukit Tigapuluh à Sumatra

Le WWF mène un projet ambitieux en collaboration avec les équipes du Parc national du Bukit Tigapuluh afin de préserver ce territoire, l’un des joyaux de la biodiversité de l’île de Sumatra, en Indonésie. Les objectifs de conservation sont doubles : conserver les stocks de carbone forestier et protéger les espèces endémiques, notamment le tigre et d’autres espèces végétales et animales, via la mobilisation des populations locales sur ces enjeux.

Le Parc national du Bukit Tigapuluh, un puit de carbone en danger

Une terre convoitée

Les basses terres sont menacées par les changements d’affectation des terres. 110 000 hectares du parc sont aujourd’hui convoités par l’industrie papetière.

La région de Bukit Tigapuluh, située dans les provinces de Riau et Jambi, sur l’île de Sumatra, compte quelques 320 000 hectares de forêts naturelles, présentant à la fois un bon état général et un fort potentiel de restauration et de séquestration du carbone. La mobilisation du WWF et des parties prenantes sur le territoire a permis d’obtenir le statut de parc national pour une surface clé de 135 000 hectares située au centre du fameux « corridor carbone des forêts de Sumatra » au sein du Bukit Tigapuluh.

Refuge du tigre de Sumatra (Panthera tigris sumatrae), grand mammifère charismatique menacé d'extinction, il héberge également des éléphants, des orangs-outans et des milliers d'espèces végétales et animales endémiques.

Malgré son statut protégé, ce grand bloc forestier, l’un des derniers de basse altitude de Sumatra, est confronté à un risque de disparition bien réel car seuls les endroits les plus escarpés et les plus accidentés du parc sont à l’abris des risques de déboisement. Or les tigres, orangs-outans et éléphants préfèrent souvent pour habitat les basses terres, largement plus menacées.

Préserver les services écosystémiques rendus par la forêt

Le comptage des capacités de stockage de carbone permettra de valoriser le parc auprès de différents acteurs clés sous l’angle climatique, de démontrer sa valeur en termes de services environnementaux et donc de le préserver, ainsi que les espèces animales qu’il abrite.

Le WWF estime que le déboisement de 110 000 hectares de forêts naturelles dans le parc n’aurait pas pour seule conséquence la perte d’une biodiversité irremplaçable, mais aussi le rejet d’environ 65 mégatonnes de CO2 dans l’atmosphère.

À cela, il faut ajouter la réduction de la capacité des arbres à séquestrer le carbone présent dans l’atmosphère, le temps pour ces forêts de se remettre de la surexploitation qu’elles subissent de nos jours.

Face à cette situation, le WWF a monté un projet visant à soutenir la conservation des stocks de carbone dans le Parc national du Bukit Tigapuluh, pour lequel nous bénéficions du mécénat de la FDJ. En 2016, le WWF Indonésie, soutenu par le WWF France, et le parc national ont officialisé leur collaboration, garantissant une cohérence et une efficacité optimale dans les actions de conservation menées.

Exploitation forestière illégale dans le Parc national Bukit Tigapuluh

De multiples actions déployées et des résultats concrets attendus

Une population fédérée autour du projet

Environ 52 817 personnes devraient bénéficier des actions visant à protéger le parc et être intégrées dans les actions menées par le WWF et les autorités du parc.

 

Pour mener à bien ce projet, de nombreuses actions sont mises en oeuvre. Le WWF travaille avec des chercheurs des universités locales pour déterminer et clarifier les informations sur le stock de carbone. Par ailleurs, les populations locales sont formées afin d’être pleinement impliquées dans cette activités et d’intégrer cet enjeu dans leur vie au quotidien.

En parallèle, plusieurs actions sont mises en place pour assurer la protection du tigre sur le territoire : déploiement de patrouilles intégrant les populations locales, mise en place de caméras pour suivre l’évolution de l'espèce dans la forêt et identifier les actes de braconnage et déploiement de procédure afin de favoriser les poursuites judiciaires des braconniers. 

Plusieurs résultats concrets sont attendus : la sensibilisation des populations locales aux enjeux environnementaux, la protection des espèces grâce au déploiement de gardes forestiers, et enfin la démonstration scientifique des atouts de ce territoire sur les enjeux carbone.
Parmi les actions fondatrices déjà initiées, nous pouvons citer la mise en place des patrouilles au sein du parc, la formation des équipes pour mener l’analyse carbone, la cartographie du territoire permettant d’initier les analyses pour l’inventaire carbone, etc. Le WWF, ses partenaires locaux et les communautés s’activent chaque jour pour atteindre leurs objectifs et préserver la région.

Ensemble, agissons

Pour mieux répondre à l'urgence écologique, le WWF France oeuvre à la protection et la résilience des paysages forestiers.
Votre don est notre force.