La ville de Paris reçoit le prix du One Planet City Challenge

One Planet City Challenge

Tous les deux ans, le WWF mobilise et invite les villes du monde entier à partager leurs engagements, plans et actions mis en œuvre pour le climat à travers l'initiative « One Planet City Challenge ». Cette initiative a pour objectif d’encourager les collectivités à s'engager dans des politiques bas carbone et durables. En cohérence avec l’Accord de Paris, les villes candidates les plus ambitieuses et les plus engagées en matière de lutte contre le changement climatique seront sélectionnées par un jury international et pourront prétendre au titre de capitale mondiale au printemps 2018.

Les villes, acteurs clés d’un avenir bas carbone renouvelable et durable

Un nombre croissant de participants 

En 2016, 328 collectivités locales avaient déjà participé à la compétition One Planet City Challenge.

Il existe une corrélation historique entre urbanisation, développement économique et augmentation de notre empreinte écologique. Or les villes disposent du potentiel nécessaire pour impulser leur transformation durable puisqu’elles regroupent généralement compétences publiques, moyens techniques et financiers. Certaines ont d’ailleurs engagé cette transformation sur la voie d’un avenir zéro énergie fossile et 100% renouvelables.

Depuis longtemps, les villes innovent et ont parfois été pionnières en matière de lutte contre le changement climatique : certains réseaux de villes définissent en effet des objectifs plus ambitieux que leurs gouvernements nationaux et certaines villes sont devenues exemplaires dans leur action en faveur du climat, telles les championnes mondiales et nationales de One Planet City Challenge, Vancouver, Le Cap, Séoul et Copenhague.

L’urbanisation rapide (augmentation de 65 millions d’habitants par an entre 2010 et 2025 dans les villes) représente une menace pour l’environnement. Mais c’est aussi une opportunité : les petites villes d’Afrique et d’Asie à forte croissance peuvent éviter les modèles de développement fondés sur les énergies fossiles et se tourner directement vers un modèle plus vertueux permettant de réduire l’empreinte carbone tout en améliorant significativement les infrastructures et la qualité de vie des habitants.

L’Accord de Paris sur le climat représente un grand pas en avant, mais il ne suffit pas.
One Planet City Challenge est, à ce jour, le plus grand concours mondial permettant d’identifier et de récompenser les villes qui orientent leur transition vers un avenir durable. Cette initiative invite les villes à rendre compte d’engagements ambitieux et des victoires permises par les actions en faveur du climat, de l’alimentation, de la gestion de l’eau ou de la sécurité énergétique.

Paris, ville récompensée par le jury international de One Planet City Challenge

Paris, ville récompensée par le jury international de One Planet City Challenge en 2016

La Ville de Paris récompensée

55 villes ont reçu le titre de capitale nationale et 4 ont été sélectionnées comme capitales mondiales, dont la ville de Paris en 2016.

En 2016, le jury international de One Planet City Challenge a récompensé le leadership climatique de la ville de Paris, sa vision ambitieuse et sa capacité à intégrer et entraîner les entreprises, la société civile et les autres villes vers la durabilité. Paris a aussi su démontrer son leadership, par son implication dans l’accueil de la COP21, mais aussi et surtout à travers sa volonté de collaborer, de partager ses exigences et sa connaissance avec les villes du monde entier.

Sur le terrain, Paris a présenté une vision globale, de long terme et a, en outre, intégré un processus de révision régulière afin de s’assurer que la démarche de lutte contre le changement climatique tenait compte des besoins actuels et futurs des citoyens.

Avec l’aide de l’Agence Parisienne du Climat (APC), le développement de véhicules propres, pour une meilleure gestion des derniers kilomètres en matière de livraison, l’extension des transports en commun et le développement de centres de production de biogaz pour la conversion des déchets en carburant, Paris a développé un modèle innovant et robuste, facilement adaptable à d’autres collectivités.

Facade végétalisée du musée du Quai Branly (France)

Le musée du Quai Branly, à Paris, a opté pour une façade végétalisée

La traduction locale de la trajectoire « 2°C » dans les territoires urbains

Le WWF prépare une étude qui permettra de traduire localement la trajectoire « 2°C » des territoires urbains français, avec pour objectif d’apporter un regard éclairé sur le rôle des métropoles françaises dans la lutte contre le changement climatique. Elle proposera une traduction à l’échelle locale des objectifs de l’Accord de Paris et en particulier du respect de la limitation bien en dessous 2°C de l’élévation de la température moyenne de la planète.

S’appuyant sur une méthodologie robuste, elle permettra de définir les objectifs « climat » locaux alignés avec cet objectif international. Une dizaine de collectivités françaises pourront être prises en cas d’étude pour l’application de cette méthodologie. Enfin, cette étude proposera des recommandations pour mettre en œuvre cette ambition. Elle s’adressera prioritairement aux collectivités, institutions et pouvoirs publics français et permettra par ailleurs de sensibiliser et de renforcer la mobilisation de tous les acteurs professionnels de la ville au sens large.

 Ferme solaire en Ecosse

Ensemble, agissons

Pour mieux répondre à l'urgence écologique, le WWF France met tout en oeuvre pour contenir le dérèglement climatique en dessous de 1,5°C.
Votre don est notre force.