Une famille d'éléphants africains (loxodonta africana) au parc National Etosha en Namibie
Nos voix pour la planète

La disparition de la biodiversité est silencieuse, ensemble donnons lui une voix.

2020 : l’année de la biodiversité

En 40 ans, l’effectif des populations de vertébrés sauvages a décliné de 60 %. Il est plus que temps d’inverser la tendance. En 2020, mettons un terme à la destruction du vivant !

Nos voix serviront à prouver aux décideurs que les citoyen·ne·s du monde entier attendent une action forte en faveur de la biodiversité. Elles leur seront présentées lors de la 75ème session de l'Assemblée Générale des Nations-Unies à New-York (Etats-Unis), à la COP15 à Kunming (Chine) et à la COP26 à Glasgow (Ecosse).

La biodiversité s’étiole

Empreinte écologique

Au cours des cinquante dernières années, notre empreinte écologique - qui mesure l'impact des activités humaines sur la nature - a augmenté de 190 %

Les chiffres sont là, accablants. Selon l’Indice Planète Vivante (IPV), entre 1970 et 2014, l’effectif des populations de vertébrés sauvages a décliné de 60 %. Surexploitation des ressources et activités agricoles demeurent les causes principales de cette érosion.

Pourtant, la nature n’est pas qu’un simple décor. Elle nous approvisionne en eau, nourriture, médicaments et nous rend des services aussi précieux qu’irremplaçables. Ils seraient même estimés à près de 125 000 milliards de dollars (US) par an, soit 1,5 fois le PIB mondial. Sans la nature, nous ne savons pas si l’espèce humaine pourra continuer à prospérer…

La nature a besoin de nous et nous avons besoin d'elle, nous ne pouvons pas l'abandonner. Créons une nouvelle donne pour la nature et nous !

Stopper l’érosion du vivant

Depuis 1961, le WWF mène des actions concrètes pour sauvegarder les milieux naturels et les espèces. Nous luttons notamment contre le braconnage, la destruction des habitats et les conflits avec l'Homme. Tous les deux ans, nous publions notre rapport Planète Vivante qui dresse un bilan de l’état de la planète. Coup de projecteur sur les pressions humaines qui pèsent sur la biosphère mais aussi sur les solutions, à portée de main.

Moins visibles, nous menons aussi des actions de plaidoyer auprès des décideurs publics et privés, pour que la protection de la Nature devienne une priorité. Sans leurs engagements à tous, nous ne pourrons pas enrayer la disparition de la biodiversité.

Des oiseaux volant au-dessus d'une rivière colombienne

Nos voix pour la Planète

En 2020, mettons un terme à la destruction du vivant !

Ensemble, reprenons le contrôle !

Soyons ambitieux : en 2020, mettons un terme à la dégradation du vivant. Alors, seulement, nous pourrons bâtir un monde où l’homme vit en harmonie avec la nature.

Plusieurs grands rendez-vous s'annoncent en 2020 pour la protection de l'environnement. Le Congrès mondial de la Nature de l’UICN à Marseille en juin, l’Assemblée Générale des Nations-Unies en septembre et la 15ème Conférence de la Convention des Nations Unies sur la Diversité Biologique à l’automne en Chine. En parallèle de ces grands moments, le WWF France mène deux projets cofinancés par l’Agence Française du Développement : la Convention Programme Nature 2020 et la Facilité Biodiversité. Ces projets visent en France et dans les pays en développement la mobilisation de tous les acteurs pour la préservation de la biodiversité.

Saisissons ces occasions pour obtenir un engagement international pour préserver la nature et l'humanité.

Je donne ma voix

Tracteur en mouvement à l'aurore.

Changeons de modèle agricole

Participez à la première étape du débat public pour une agriculture qui lutte contre le changement climatique et protège la biodiversité. Votre mobilisation compte !

Tortue verte (Chelonia mydas) avec un sac en plastique près de la tête dans la Grande barrière de corail (Australie)

Zéro plastique dans la nature !

Chaque année, 8 millions de tonnes de plastiques finissent dans nos océans. Demandons aux gouvernements du monde entier d’agir pour stopper cette crise avant qu’il ne soit trop tard.