#Together4Forests : une loi contre la déforestation

Grâce à notre campagne Together4Forests, l’an dernier, plus d’un million de citoyens ont participé à la consultation publique initiée par la commission européenne sur la déforestation. En 2021, l'UE pourrait proposer une loi pour proscrire la vente de produits liés à la déforestation. Cela ne pourra aboutir qu'avec le soutien des Etats membres, en particulier de la France, qui présidera l'Union Européenne début 2022. Ensemble, demandons à la France d'obtenir une législation à la hauteur des enjeux.

Dites non à la déforestation !

Demandons au président de la République d’interdire les produits qui déciment les forêts. L’Union Européenne compte parmi les principaux importateurs de matières premières, comme le soja ou l’huile de palme, dont la production accélère la déforestation.

25576 sur 30000

25576 personnes ont signé la pétition. Aidez-nous à atteindre les 30000 !

Vos informations
* Champs requis
Suivez les actualités de la campagne
Abonnez-vous à notre newsletter.

Gestion de vos données personnelles

Vos données personnelles seront uniquement utilisées par WWF pour la gestion de la pétition, vous tenir au courant de nos actions, des avancées de la campagne et/ou vous proposer de nous soutenir par e-mail ou téléphone. Vous pouvez vous opposer à la réception de nos emails, au démarchage téléphonique ou nous poser vos questions en écrivant à mesdonnees@wwf.fr. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter la Politique de confidentialité du WWF France.

Nous voulons une loi ambitieuse

10% de la déforestation liée à la production agricole et forestière est causée par la consommation de l’UE (importations de soja, huile de palme, produits transformés, etc.)

Obtenir que la Commission Européenne présente un projet de législation était une première étape décisive et nécessaire. Nous y sommes parvenus ensemble, grâce à votre soutien et à celui d’1,2 million de citoyens ayant répondu à la consultation publique en fin d’année 2020. Mais le chemin est encore long pour couper définitivement nos liens avec la destruction des espaces naturels et la législation proposée pourrait passer à côté de sujets essentiels.

Pour être efficace, la loi devra permettre la prise en compte des recommandations suivantes : 

  • Les produits doivent respecter les critères de durabilité environnementale prévus par la législation de l’Union et pas seulement les lois des pays d’origine.
  • La législation ne se limite pas à la protection des forêts naturelles et intègre les autres écosystèmes naturels : savanes, prairies, zones humides, etc. 
  • Les produits ne sont liés à aucune violation des droits humains
  • Les entreprises doivent exercer leur devoir de vigilance pour garantir la traçabilité des matières premières et la transparence de la chaîne d'approvisionnement

L’UE est responsable de 10% de la déforestation liée au commerce international de produits agricoles.

Protéger le climat et la biodiversité

5,1 millions d’hectares : c’est la surface potentiellement déforestée pour produire ce que la France importe chaque année.

La campagne Together4Forests fait partie du projet Eat4Change

La déforestation contribue à hauteur de 12% aux émissions de gaz à effet de serre mondiales annuelles. La perte de forêts est également l'une des principales raisons du déclin de la biodiversité. Entre 1970 et 2014, les populations de vertébrés vivant dans les forêts ont diminué de 53% en moyenne. En Europe, notre consommation n’est pas étrangère à ce fléau.

En effet, de nombreux produits que nous achetons régulièrement contribuent à la déforestation. La viande, les œufs et les produits laitiers sont issus d’animaux nourris, pour la plupart au soja. Cette culture ne cesse de s’étendre, empiétant sur des joyaux de biodiversité comme les forêts naturelles d’Amérique du Sud ou la savane du Cerrado. Il en va de même pour le chocolat fabriqué à base de cacao cultivé en Afrique de l’Ouest au détriment des forêts. Et la liste est longue : produits cosmétiques, carburants… Notre consommation en Europe provoque la destruction des forêts tropicales et d’autres espaces naturels essentiels comme la zone humide du Pantanal, les prairies nord-américaines ou les savanes boisées d’Afrique centrale. Et avec eux, des services écosystémiques indispensables disparaissent. Car ces espaces nous approvisionnent en eau, en nourriture, en médicaments Ils remplissent aussi des fonctions écologiques indispensables d’épuration de l’air, de l’eau et des sols, ou de stockage du carbone et des millions de personnes dépendent d’eux pour leur survie. Agissons, maintenant.