Tortue verte (Chelonia mydas)

Tortues marines : survivre à de profonds changements

Les océans sont en train de monter et de se réchauffer. Comment les tortues marines vont-elles réagir à l’évolution de leur environnement ? Découvrez les actions menées par le WWF pour protéger ces animaux et la façon dont vous pouvez les aider.

Épier les tortues depuis l’espace

Les tortues de mer semblent souvent nager à contre-courant. Déjà menacées par la chasse, le braconnage, la perte de leur habitat et la pollution, ces marins des temps anciens se trouvent désormais confrontés aux grands bouleversements induits par le réchauffement de leur monde aquatique.

Les chercheurs du WWF suivent aujourd’hui les tortues par satellite pour essayer de déterminer les retombées de l’élévation du niveau des mers sur leurs migrations séculaires. Et les résultats sont édifiants. L’été, dans le golfe Persique, les tortues quittent les zones où elles se nourrissent lorsque les eaux atteignent ou dépassent les 35°C. Elles mettent alors le cap sur des contrées plus tempérées, pour ne retourner à leur point de départ qu’après la baisse des températures.

Ces études suggèrent que les tortues marines vivant dans les autres régions du globe risquent elles aussi de devoir changer d’habitude. S’il est impossible de savoir comment elles s’adapteront, le suivi satellite donne néanmoins la possibilité aux biologistes du WWF de mettre en évidence les zones appelant une protection au présent et à l’avenir. Autant d’informations vitales qui permettront d’assurer la survie de ces espèces remarquables.

Découvrez le récif corallien grâce aux tortues vertes

Sable brûlant : ce que le réchauffement des plages veut dire pour les jeunes tortues

Les tortues juvéniles s’exposent à de multiples prédateurs lors du premier voyage qu’elles effectuent en rampant entre leur nid et la mer. Or le changement climatique pourrait tout simplement condamner un nombre croissant de juvéniles à ne pas entamer ce parcours. Ou bien chambouler l’équilibre naturel en favorisant la naissance d’une proportion excessive de femelles.

L’accroissement prévu des températures risque de faire évoluer sensiblement le rapport des sexes des juvéniles en faveur des femelles. Le problème, c’est qu’une pénurie de mâles est susceptible d’affaiblir la capacité des populations à s’accommoder du changement climatique. En cas de hausse extrême des températures, les répercussions pourraient être beaucoup plus graves et occasionner une forte mortalité dans les nids à certains endroits. Source de réduction de l’effectif des populations, l’aggravation de la perte d’œufs contribuerait en définitive à accroître la vulnérabilité de ces espèces jusqu’à les conduire au bord de l’extinction.

Certes, notre climat change à vive allure et les tortues marines, elles, se reproduisent très lentement. Mais si nous agissons assez vite, nous pouvons les aider à s’adapter à leur nouvel environnement. Qu’il s’agisse d’identifier de nouveaux lieux à protéger ou de projeter une ombre naturelle sur les plages de ponte actuelles pour abaisser la température du sable, nombreux sont les moyens à notre disposition pour améliorer les chances de survie des tortues.

Jeune fille avec des bébés tortues

Faire éclore un plan pour sauver leurs nids

Sur les plages du monde entier, les biologistes du WWF consacrent jour et nuit au suivi de la température du sable et des nids. Leurs données permettent de dégager les évolutions à l’œuvre et d’aider les experts à élaborer la solution la plus efficace.

Si nos recherches montrent qu’un lieu de ponte primordial est avant tout menacé par la montée du niveau de la mer, nous nous efforçons d’engager une collaboration avec les acteurs locaux de l’urbanisme pour donner une chance à la plage et aux tortues. En maintenant certains sites majeurs à l’écart du développement, la plage peut se déplacer librement vers l’intérieur des terres au fur et à mesure que l’océan progresse. De cette manière, les tortues conservent la possibilité de chercher un coin de sable sec pour déposer leurs œufs.

Les recherches locales procurent parfois des bénéfices à l’échelle planétaire. Au Mexique, nous travaillons ainsi avec des partenaires pour étudier l'impact du changement climatique sur certains des sites de ponte de tortue imbriquée les plus importants au monde. Les grands enseignements qui en ont été tirés commencent déjà à faire sentir leurs effets en des lieux aussi éloignés que Madagascar. Un exemple parmi d’autres qui illustre la stratégie du WWF : s’appuyer sur la science pour forger des solutions spécifiques aidant les tortues marines à survivre et à prospérer.

Les tortues se trouvent depuis longtemps au cœur des efforts de recherche et de protection déployés sur le terrain par le WWF. Vous pouvez apporter votre aide en faisant dès aujourd’hui un don pour l’action de conservation du WWF.