18. décembre 2015 — Communiqué de presse

Conclusions des ministres européens sur la nature : l’action sera-t-elle enfin à la hauteur des enjeux et des promesses ?

Le WWF a pris connaissance des conclusions du Conseil européen sur l’examen à mi-parcours de la stratégie biodiversité de l’Union européenne qui souligne le besoin d’une mise en œuvre complète des Directives Oiseaux et Habitats. Il appelle les Etats membres de l’Union à tenir leurs engagements politiques et à dès à présent mettre en place des mesures concrètes pour lutter contre les menaces pesant sur la biodiversité comme l’agriculture intensive, le prélèvement excessif des ressources en eau ou le développement de l’hydroélectricité de grande ampleur.

Arbres de la Réserve de gibier de Selous (Tanzanie)

Geneviève Pons-Deladrière, Directrice du bureau des Politiques européennes au WWF explique ainsi : « Le WWF félicite les ministres de l’environnement d’avoir confirmé une nouvelle fois leur volonté de mettre un terme à la dégradation de notre patrimoine naturel d’ici 2020 et de concentrer leurs efforts sur l’application des Directives Nature au lieu de vouloir les réviser. Cela fait également partie des actions essentielles à mener dans le cadre de la lutte contre le changement climatique.

 

Trop souvent, les Etats membres ne parviennent malheureusement à tenir leurs promesses. Habitats et espèces disparaissent peu à peu à cause d’activités nocives comme l’agriculture intensive ou le développement d’infrastructures hydrauliques. Nos dirigeants doivent absolument appliquer les Directives Nature et transformer dès maintenant leurs engagements en actions ! ».

 

Le WWF alerte les politiques sur le risque d’une véritable rupture et d’une perte de confiance des citoyens européens s’ils ne tiennent leurs promesses de préservation de la biodiversité européenne.  

Et les risques sont tangibles et bien présents ! 

A titre d’exemple, le nouveau gouvernement polonais a annoncé récemment qu’il allait accroître de manière importante la coupe de bois dans l’ancienne Forêt Białowieża pourtant protégée par les Directives Oiseaux et Habitats.  Cette forêt est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO et abrite la plus grande population itinérante de bisons sauvages en Europe.
 

Une nouvelle étude du WWF révèle enfin que la pollution aux nitrates découlant de l’agriculture demeure, au Pays-Bas, l’une des principaux problèmes auquel est confronté le gouvernement pour respecter les obligations relatives au  réseau Natura 2000.