03. décembre 2015 — Communiqué de presse

COP21 : les co-présidents remettent un projet de texte compilant les derniers résultats des négociations

Selon Tasneem Essop, cheffe de la délégation du WWF pour la COP21, « Bien sûr, trouver toutes les solutions pour protéger le monde des ravages du changement climatique va demander d’âpres négociations et de multiples versions du texte. Ce travail est en cours mais les négociateurs ont beaucoup à faire s’ils souhaitent faire de ce projet un accord ambitieux et juste. Globalement, le texte reste celui sur lequel ils travaillaient depuis mardi à Paris.

Les avancées inégales faites dans les discussions thématiques ont été compilées dans un texte présentant les éléments clés d’un accord dont les grandes lignes ont été données par les chefs d’Etats lors de leurs discours en début de semaine. Il est clair que les négociations progressent trop lentement. Pour certaines thématiques, les options sont plus claires et mieux structurées, mais dans l’ensemble nous sommes toujours face à des options très divergentes dans cette nouvelle version du texte. C’est une bonne chose de voir que malgré les craintes le texte n’a pas été trop allongé.

Selon Pierre Cannet, responsable du programme Energie et Climat au WWF France, « Les négociateurs ont su faire preuve de discipline cette fois-ci puisque le texte de discussion n’a pas gonflé. Le texte de compilation remis ce matin montre que des sujets comme les objectifs de long terme sur l’adaptation, les réductions d’émissions ou encore le pre-2020, ont fait l’objet, à la marge, de quelques avancées ces deux derniers jours.

Mais des points durs touchant aux financements ou aux efforts de réductions et à leur vérification restent à être creusés si les négociateurs souhaitent aboutir samedi midi à des options claires et utiles pour leurs ministres. En ce sens, les désaccords qui persistent sur ces points durs ne sauront être levés tant que les pays ne chercheront ni à résoudre collectivement la question de la différentiation ni à en sortir par le haut.

Après avoir fait preuve de discipline, les négociateurs doivent donc maintenant faire preuve de responsabilité.”