18. novembre 2013 — Communiqué de presse

ENQUÊTE Huile de palme : Qui s’approvisionne durable ?

Extraite des fruits du palmier à huile, l’huile de palme est aujourd’hui l’huile végétale la plus prisée dans le monde. Elle représente à peu près 65 % des huiles végétales utilisées. On estime que dans un supermarché, près de la moitié des produits à vendre contiennent de l’huile de palme. Et avec l’expansion démographique mondiale, les volumes produits pourraient doubler d’ici à 2020 …

L’Indonésie et la Malaisie produisent à elles seules 92 % de l’huile de palme consommée dans le monde. Le reste est produit dans des pays tropicaux d’Asie, d’Afrique et d’Amérique Latine. L’huile de palme joue donc un rôle économique majeur dans ces régions.
Parce que sa récolte ne peut-être mécanisée, elle nécessite une main-d’œuvre importante. Elle crée donc de l’emploi dans les régions rurales et constitue pour les populations locales une opportunité d’échapper à la misère.

Elle est aussi cruciale pour le reste du monde : partout, des entreprises dépendent des propriétés de l’huile de palme pour la fabrication de leurs produits. Particulièrement convoitée dans l’industrie agro-alimentaire, sa nature crémeuse donne de l’onctuosité aux aliments sans pour autant altérer leur saveur car son goût est neutre. En outre, riche en anti-oxydant, elle permet d’éviter l’ajout de conservateurs.

Il s’agit d’un produit très rentable et bon marché avec un rendement bien plus important que les autres huiles végétales. De plus, cette huile de bonne qualité offre de nombreux débouchés…
Aujourd’hui, la liste des produits contenant de l’huile de palme est sans fin. On la retrouve dans notre alimentation mais aussi dans nos savons, nos cosmétiques, nos détergents, nos peintures, et même dans nos biocarburants !