20. juin 2014 — Communiqué de presse

Il est urgent d'agir pour lutter contre le braconnage d'éléphants au Mozambique

900, c’est le nombre d’éléphants qui sont morts en l’espace de trois ans dans le nord du Mozambique selon une étude menée par le WWF-Mozambique à partir de vues aériennes prises dans le Parc national des Quirimbas fin 2013.

Près de la moitié des éléphants aperçus du ciel étaient en réalité à l’état de carcasse. Or, ces décès sont très probablement liés au braconnage et ces pertes auront des effets dévastateurs pour la population. 

ONG, experts et représentants de plusieurs gouvernements se réunissent justement cette semaine à Maputo, au Mozambique, dans le cadre d’un atelier organisé par le WWF Afrique du Sud et le Ministère de la Coopération économique allemand. 

Objectif : identifier des solutions pour empêcher ces attaques renouvelées sur les populations d’éléphants et de rhinocéros d’Afrique Australe.