05. juin 2017 — Communiqué de presse

La Compagnie Fruitière et le WWF France, partenaires pour une agriculture durable et une consommation plus responsable de la banane

Le 24 mai 2017 marque le lancement officiel d’un partenariat entre la Compagnie Fruitière et le WWF France, visant à intensifier la politique de développement durable de la Compagnie Fruitière et à sensibiliser les parties prenantes aux enjeux liés au gaspillage alimentaire en fin de chaîne.

Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des lignes directrices de la norme ISO 26000, cadre de référence de la politique de développement durable de la Compagnie Fruitière. Par ailleurs, un axe fort de cette coopération est le développement et la promotion de l’agriculture biologique. La Compagnie Fruitière deviendra, ainsi, le leader du Bio dans son secteur dans les prochaines années.

En s’engageant dans un partenariat de 3 ans avec la Compagnie Fruitière, le WWF France va accompagner cette dernière dans la mise en œuvre d’actions concrètes répondant à trois objectifs majeurs de sa politique de développement durable formalisée dès 2000 :

  • amélioration continue des pratiques agricoles ;
  • expérimentation de modes de production innovants et plus durables ;
  • promotion d’une consommation plus responsable de la banane.

« En tant que premier producteur de bananes et d’ananas de la zone ACP, notamment de bananes "commerce équitable" et biologiques, et un des premiers metteurs en marché en Europe de fruits de cette origine, la Compagnie Fruitière investit sans relâche dans le développement d’une agriculture durable, en lien avec sa politique de responsabilité sociétale. Au travers du partenariat avec le WWF France, nous souhaitons intensifier notre démarche de progrès et faire valoir auprès des parties prenantes, les actions environnementales que nous mettons en œuvre. »
Jérôme Fabre, président de la Compagnie Fruitière

« Un état des lieux des pratiques de la Compagnie Fruitière ainsi qu’une visite sur site nous ont permis de constater la démarche de progrès initiée depuis plusieurs année au sein de l’entreprise. Ce partenariat va permettre d’accélérer les chantiers environnementaux, et notamment d’expérimenter de nouvelles pratiques de production en Afrique, bénéfiques pour la biodiversité locale et les populations. Nous allons également encourager le développement de l’agriculture biologique et sensibiliser tous les acteurs de la chaîne à la lutte contre le gaspillage alimentaire. En effet, il existe encore trop de pertes sur ces fruits à cause de mauvaises manipulations dans la filière et de mauvaises habitudes des consommateurs. »
Pascal Canfin, directeur général du WWF France