07. novembre 2013 — Communiqué de presse

Léopard des neiges : un engagement historique

Les représentants de 12 Etats de l'Asie centrale et de l'Asie du Sud prennent un engagement historique pour sauver le Léopard des Neiges, le « fantôme de la montagne ».

Il ne reste que 7 500 léopards des neiges à l'état sauvage.

Avec la Déclaration Bichkek en faveur de la protection du Léopard des neiges et du programme global de protection du léopard des neiges, les représentants de 12 Etats de l'Asie centrale et de l'Asie du Sud dont le Kirghizistan ont pris l'engagement historique de protéger le Léopard des neiges ainsi que son habitat, les massifs montagneux de l'Asie. Cette initiative permettra de protéger une vingtaine de zones contenant plus d'une centaine d'adultes reproducteurs tout en faisant la promotion d'activités économiques compatibles avec la présence du Léopard des neiges.

Cette déclaration a reçu le soutien de la communauté scientifique ainsi que de nombreux bailleurs de fonds.
Comme nombre d'espèces, le léopard des neiges est victime du braconnage au profit du trafic illégal d'espace. De plus dans de nombreux cas, il est éliminé en représailles par les paysans dont les troupeaux ont subi des prédations.

« C'est un moment historique pour le léopard des neiges. C'est très excitant de voir cette belle unanimité dans la communauté de la conservation de la nature pour préserver cette splendide espèce avec la volonté de construire quelque chose qui va au-delà de la simple conservation de l'espèce » rappelle John Farrington, chef de projet au WWF.