07. juin 2017 — Communiqué de presse

Les leaders de l’économie américaine réaffirment leur soutien à l’Accord de Paris sur le climat

Au total, ce sont 1 219 gouverneurs, maires, entreprises, investisseurs et universités, implantés ou opérant sur le territoire américain, représentant le plus large éventail d’acteurs économiques aux États-Unis se rassemblant pour l’action climatique, qui ont déclaré aujourd’hui leur intention de préserver le rôle moteur joué par les États-Unis dans la réduction des émissions carbonées.

Au total, ce sont 1 219 gouverneurs, maires, entreprises, investisseurs et universités, implantés ou opérant sur le territoire américain, représentant le plus large éventail d’acteurs économiques aux États-Unis se rassemblant pour l’action climatique, qui ont déclaré aujourd’hui leur intention de préserver le rôle moteur joué par les États-Unis dans la réduction des émissions carbonées.

Ensemble, ces leaders de l’économie envoient un message fort à la communauté internationale et aux 194 Parties de l’Accord de Paris en soulignant le maintien de l’engagement américain en faveur d’une action ambitieuse contre le changement climatique, faute de volonté en la matière au niveau fédéral. Dans l’ensemble, les signataires promettent des résultats tangibles de réductions d’émissions qui permettront aux États-Unis de tenir leur engagement sur les émissions à l’issue de l’Accord de Paris.

Parmi les signataires, on trouve des dirigeants de 125 villes, 9 États fédérés, 902 entreprises et investisseurs et 183 universités. Les villes et États fédérés participants représentent 120 millions d’Américains et leur part dans l’économie américaine s’élève à 6,2 billions de dollars. Cela inclue l’Oregon, des villes importantes telles que New-York, Los Angeles et Houston ainsi que des villes plus petites telles que Pittsburg (Pennsylvanie) et Dubuque (Iowa). Par ailleurs, différentes universités (privées, publiques et communautaires) de taille variée se sont jointes à l’initiative.

Au total, le revenu annuel additionné des entreprises et investisseurs signataires s’élève à 1,4 billions de dollars, avec plus d’une vingtaine de sociétés Fortune 500, telles qu’Apple, eBay, Gap Inc., Google, Intel, Microsoft et Nike, accompagnées de centaines de petites entreprises, qui ont également apposé leur signature sur la déclaration.

La lettre déclare que « L'annonce de l’administration Trump affaiblit un élément central de la lutte contre le changement climatique et réduit la capacité du monde à éviter les impacts climatiques les plus dangereux et les plus coûteux. Plus que tout, elle est aussi complètement déconnectée de ce qu’il se passe aux États-Unis ».

L’ensemble des signataires comprennent que l’Accord de Paris dessine non seulement les bases d’un modèle associant création d’emplois, stabilité et prospérité mondiale, mais aussi que l’accélération de la transition énergétique aux États-Unis est une opportunité et non une contrainte pour créer de l’emploi, stimuler l’innovation, promouvoir le commerce et sauvegarder la compétitivité américaine. En déclarant rester fidèles à l’Accord, les signataires placent les intérêts de leurs administrés, clients, étudiants et communautés au premier plan, tout en assurant au reste du monde que le leadership américain dans la lutte contre le changement climatique dépasse largement le gouvernement fédéral.

Outre cette déclaration, depuis l’annonce du retrait de l’Accord de Paris faite par le Président Trump, 211 Maires climatiques ont transposé les objectifs de l’Accord dans leurs villes, 13 gouverneurs ont formé l’Alliance Climatique bipartite des États-Unis, et 17 gouverneurs ont publié des communiqués individuels dans lesquels ils confirmaient leur respect de l’Accord. La déclaration diffusée aujourd’hui s’inscrit dans un mouvement en plein essor porté par les dirigeants étatiques et de la société civile, en affirmant que ces leaders vont non seulement avancer dans cette lutte contre le changement climatique, mais se réuniront pour le faire.

Contact Presse