25. septembre 2013 — Communiqué de presse

L'origine du CO2

Le gaz carbonique est naturellement produit par tous les organismes vivants, lors de la respiration des animaux et de la photosynthèse des végétaux.

Ces sources naturelles de gaz carbonique existent depuis la nuit des temps et ne contribuent pas au changement climatique. Aussi, le fait de brûler des matières organiques (bois, pétrole, charbon) provoque un rejet de gaz carbonique dans l'air. Lors de la combustion, le carbone ("C") réagit avec l'oxygène de l'air ("O2") pour former du CO2.

Là encore, il y a toujours eu des feux, des incendies plus ou moins ravageurs et des civilisations qui ont utilisé le bois ou les combustibles fossiles pour se chauffer et cuisiner. Mais ces rejets étaient marginaux ou de faible ampleur. 

Depuis la révolution industrielle au contraire, nous voilà dans l'ère de l'Anthropocène : l'Homme ne cesse d'accroître sa consommation en combustibles fossiles (pétrole, charbon, gaz naturel), au point d'avoir une réelle influence sur le climat. 

Les activités humaines libèrent actuellement 25 milliards de tonnes de CO2 par an dans l'atmosphère. La combustion du pétrole participe pour 35,2%, le charbon pour 32% et le gaz naturel pour 12,8%. 
Les 20% restants sont produits lors des défrichages massifs des forêts équatoriales