20. novembre 2015 — Communiqué de presse

Pascal Canfin, nommé Directeur général du WWF France

Après avis unanime du Conseil d’Administration du WWF France et en accord avec la Direction générale du WWF International, Isabelle Autissier, présidente du WWF France a décidé d’appeler Pascal Canfin au poste de Directeur du WWF en France.

« Parmi une liste d’excellents candidats, Pascal m’est sans conteste apparu comme celui qui emmènerait au plus haut notre organisation. Son parcours et son action témoignent évidemment de sa détermination à faire progresser la cause de l’environnement. Ses réseaux tant dans la société civile que parmi les acteurs économiques et politiques, sa connaissance des processus législatifs tant en France qu’en Europe renforceront notre efficacité, notre rayonnement et notre intégration au réseau du WWF» affirme Isabelle Autissier.
 
Né le 22 août 1974 à Arras, diplômé de Sciences Politiques à Bordeaux et ainsi qu’à l’Université de Newcastle, Pascal Canfin est tout d’abord consultant en ressources humaines puis journaliste chez Alternatives Economiques (2003-2009), où il se spécialise notamment sur la question de la responsabilité sociale des entreprises. De 2005 à 2009, il préside en outre la commission économique et sociale d’Europe Ecologie - Les Verts, parti auprès duquel il est engagé depuis 2001.
 
Lors de ses mandats de député européen de juin 2009 à mai 2012 et de mai à juillet 2014, Pascal Canfin négocie plusieurs textes liés à la réforme financière, que ce soit sur la régulation des fonds spéculatifs ou l’encadrement des bonus des banques. Egalement rapporteur du Parlement sur les textes encadrant la spéculation sur les actions et les dettes d’Etat, il est l’un des principaux acteurs de l’interdiction des produits financiers utilisés pour spéculer contre les Etats en novembre 2011.
 
En juin 2010, il est à l’initiative du lancement d’un appel à la société civile d’une centaine de députés européens pour la création d’une ONG pouvant apporter une contre-expertise sur les activités menées sur les marchés financiers, une démarche amenant à la création de  l’ONG Finance Watch
 
Le 16 mai 2012, Pascal Canfin, quitte le Parlement européen lorsqu’il est nommé  par François Hollande ministre délégué au Développement auprès du ministre des Affaires étrangères en France dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Dès son arrivée en poste, il n’envisage la politique de développement du gouvernement qu’étroitement liée aux objectifs de développement durable. Les projets entrepris sous l'égide de l'Agence française de développement (AFD) connaissent de fait un tournant dès la première année de son mandat : les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique font, à titre d’exemple, désormais partis des priorités des investissements de l'AFD. Il donnera également l’impulsion du premier projet de loi d’orientation et de programmation sur le développement et la solidarité internationale adopté par l’Assemblée Nationale dès sa première lecture.
 
De juillet 2014 à décembre 2015, il est Conseiller principal pour le climat du World Resources Institute (WRI), think tank américain classé comme le plus influent au monde sur les questions environnementales, dans le cadre de la préparation de la Conférence mondiale de Paris sur le Climat. À ce titre il copréside avec Alain Grandjean la Commission pour les financements innovants en faveur du climat mise en place par le président de la République française et, le 18 juin 2015, remet un rapport intitulé « Mobiliser les financements pour le climat ».
 
Pascal Canfin est enfin l’auteur d’une dizaine d’ouvrages traitant de l’écologie parmi lesquels : L'économie verte expliquée à ceux qui n'y croient pas ; Le contrat écologique pour l'Europe ; Notre défi: inventer un développement social et durable ou encore Climat : 30 questions pour comprendre la Conférence de Paris (éditions Les Petits Matins, 2015).
 
« Il y a plusieurs façon d'être utile en politique. Apartisan et disposant d'une présence mondiale, le réseau WWF dispose de cette capacité à intégrer la complexité de chaque pays, de chaque situation pour défendre une cause commune et trouver des solutions. Il dispose en outre d'une aptitude à trouver des concepts permettant de sensibiliser et d'expliquer au plus grand nombre des problématiques environnementales diverses. A mes yeux, l'écologie est l'humanisme du XXIeme siècle. Nous sommes à ce jour face à des enjeux de civilisation et de paix, et je suis convaincu qu'avec le WWF nous parviendrons à faire bouger les lignes », conclut-il.
 
En fonction à compter du 5 janvier, Pascal Canfin présentera la feuille de route et les ambitions du WWF France pour 2016 lors d’une conférence de presse au cours de la 2eme semaine de janvier.