04. octobre 2016 — Communiqué de presse

Sur les traces des baleines à bosse avec le projet WHERE

Sur les traces des baleines à bosse, les scientifiques du WWF, de l’IRD et d’Opération Cétacés sont revenus de leur seconde campagne MARACAS à bord de l’Amborella. Grâce à cette opération consistant notamment à la pose de balises sur les baleines aperçues dan la région, il est désormais possible de suivre les cétacés par internet en temps réel.

Lancé en 2016, le projet WHERE explore la distribution spatiale et l’habitat des baleines à bosse sur l’ensemble de l’espace maritime de la Nouvelle-Calédonie. Ce projet s’intéresse en particulier aux régions éloignées du parc naturel de la mer de Corail, une des plus grandes zones marines protégées au monde, créée par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie en 2014.

Menées par les équipes du WWF, de l'IRD et d'Opération Cétacés, avec le soutien de l’équipage de l’Amborella,  le navire océanographique du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, les deux premières campagnes de cette étude (MARACAS 1 et 2) viennent de s’achever.

La campagne MARACAS 1 s’est déroulée du 22 août au 4 septembre dans l’ouest de la mer de Corail. Elle avait pour but d’échantillonner les grands complexes récifaux de Chesterfield et Bellona, lesquels s’étendent sur plus de 300 km de long.
Au cours des deux semaines de mission, quelques groupes de baleines ont pu être observés et étudiés. Bien que la météo ventée n’ait pas facilité le travail de l’équipe, il est surprenant de n’avoir pas rencontré plus d’animaux sur cette zone pourtant connue pour être un des hauts lieux de la chasse baleinière du 19ème siècle, alors même que la mission s’est déroulée au pic de la saison de reproduction.

Les membres de l’expédition se gardent néanmoins de toute conclusion hâtive. La saison 2016 semble en effet avoir enregistré un faible nombre de baleines sur les différents sites de reproduction de l’hémisphère sud. Une nouvelle campagne menée dans cette zone en 2017 apportera de plus amples informations.

La campagne MARACAS 2 vient quant à elle tout juste de s’achever. Elle s’est déroulée pendant 3 jours dans la région de Walpole toujours à bord de l'Amborella. Cette fois, une météo très favorable a permis d'acquérir de nombreuses informations sur la présence de baleines à bosse dans cette zone du parc naturel de la mer de Corail. Une trentaine d’animaux a été observée. Parmi eux, de nombreuses mères accompagnées de baleineaux. Comme lors de la première campagne, des clichés photographiques et des échantillons de peau ont été collectés et permettront d'en apprendre plus sur la connectivité au sein du parc.

L’équipe a pu équiper quatre baleines adultes de balises satellitaires

es données recueillies permettront de suivre leur déplacement, mais également d'en savoir davantage sur la manière dont ces animaux utilisent leur habitat. En effet, en plus de la localisation géographique, les balises utilisées fourniront des profils de plongée permettant d'obtenir des informations sur le comportement des animaux.

Le public est invité à suivre les déplacements de ces baleines sur l’explorateur cartographique en ligne du gouvernement.