Sterlet, esturgeon de Sibérie (Acipenser ruthenus)
Back
01. February 2019

L’esturgeon, un poisson préhistorique plein d’avenir ?

Accord historique en faveur d’une espèce préhistorique. 50 pays s’engagent dans le cadre d’un plan européen de protection de l’esturgeon.

Dinosaures de nos rivières

C'est la diminution du nombre d’esturgeons présents dans les principaux bassins au cours du dernier siècle.

Une tête en forme de bec, une silhouette fuselée et un corps sans écaille, pointu aux deux extrémités, pas de doute, c’est bien Acipenser sturio, aussi appelé esturgeon commun d’Europe. Ce très beau poisson, qui peut vivre cent ans et peser jusqu’à 300 kilos pour une longueur de près de 4 mètres, peuple nos cours d’eau depuis plus de 250 millions d’années. S’il vit généralement dans la mer, il remonte les fleuves au printemps au moment du frai. Enfin, quand il y parvient car de plus en plus souvent, les barrages érigés par les hommes le long des rivières perturbent ses routes migratoires et entravent l’accès aux sites de reproduction. Sans oublier les extractions de granulats qui détruisent ses frayères et la surpêche qui réduit considérablement ses effectifs.

Depuis les années 1930, ses œufs, que nous consommons sous la forme de caviar, sont très convoités, alors qu’ils servaient jadis de nourriture aux cochons et aux poules. L’esturgeon est maintenant totalement interdit de pêche mais malgré cette protection, sa population continue de régresser. Aujourd’hui, il est le poisson migrateur le plus menacé d’Europe. L’espèce classée en danger critique d’extinction ne compterait plus que quelques centaines d’individus.

Restaurer l’espèce à l’état sauvage

Le WWF œuvre pour attirer l’attention sur le risque d’extinction des esturgeons et promeut une gestion durable des espèces.

Les décideurs cherchent des solutions aux problèmes qui font la une de l’actualité. Voilà pourquoi nous essayons d’attirer leur attention sur le sort de l’esturgeon via des campagnes de sensibilisation. Notre objectif ? Rétablir une population viable d’esturgeon à l’état sauvage. En parallèle, nous luttons contre le braconnage et le trafic de caviar en collaboration avec TRAFFIC, programme commun de protection des espèces du WWF et de l’UICN. Le WWF et TRAFFIC ont notamment apporté leur soutien à la mise en place d’un système d’étiquetage indiquant l’origine et la provenance du caviar. Ce système rend le commerce plus transparent, puisqu’il permet aux consommateurs de déterminer où l’esturgeon a vécu, si le caviar a été récolté légalement et où il a été conditionné.

Dans les grands fleuves d’Europe, nos actions visent à protéger et à restaurer les habitats vitaux ainsi que les routes migratoires. Nous avons par exemple initié le développement du Plan d’Action des Esturgeons du Danube, adopté par la Convention de Berne.

Oeufs d'esturgeon, ferme en Russie

Le WWF et TRAFFIC ont apporté leur soutien à la mise en place d’un système d’étiquetage indiquant l’origine et la provenance du caviar.

Un engagement historique

C'est le nombre de pays européens qui viennent d’adopter un plan d’action ambitieux pour essayer de sauver l’espèce.

Après des décennies de déclin, l’espoir renaît pour les esturgeons 50 pays européens viennent d’adopter un plan d’action ambitieux pour essayer de sauver l’espèce. Cet engagement historique a été entériné par le Comité permanent de la Convention de Berne sur la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe - un traité juridiquement contraignant, qui couvre la majeure partie du patrimoine naturel de l'Europe.
Sur les huit espèces européennes concernées par le plan, sept sont en danger critique d'extinction et une est classée comme vulnérable sur la Liste rouge des espèces menacées de l'UICN.

Développé par le WWF et la World Sturgeon Conservation Society, en coopération avec de nombreux experts internationaux, le plan comprend une série de mesures visant à protéger les populations existantes, ainsi qu'à identifier et protéger de nouveaux habitats naturels et corridors de migration. Les pays européens se sont également engagés à créer des banques de gènes, archives vivantes permettant de conserver les ressources génétiques de l’espèce, et à prendre d'autres mesures pour réintroduire les esturgeons dans la nature. Bien entendu, le plan s’attaque aussi au braconnage et au commerce illégal des produits dérivés de l'esturgeon sauvage - la menace la plus immédiate pour la survie du poisson aux œufs d’or.

De quoi nous rendre un peu plus optimiste sur l’avenir de l’esturgeon, cette espèce parapluie dont l’étendue du territoire permet la protection d'un grand nombre d'autres espèces si celle-ci est protégée.

Tous les Effet Panda

Sterlet ou Esturgeon de Sibérie (Acipenser ruthenus) nageant au dessus des galets Belgique

Ensemble, agissons

Le WWF œuvre à la conservation des espèces menacées sur tous les continents. Aidez-nous à poursuivre nos actions au plus près du terrain.
Votre don est notre force.