Rhinocéros de Sumatra dans le parc national de Way Kambas (Indonésie)
Retour
01. avril 2016

Lueur d’espoir pour le rhino de Sumatra

Un rhinocéros de Sumatra a été observé dans la partie indonésienne de Bornéo alors qu’on considérait l’espèce éteinte dans cette zone. Un moment de jubilation pour les experts du WWF, témoins fortuits de cette apparition et une étape majeure pour la conservation du rhino d’Indonésie.

Une espèce prisée pour sa corne

Une corne à prix d'or

La corne du rhinocéros de Sumatra peut valoir jusqu'à 30 000 dollars le kilo. 

Le rhinocéros de Bornéo est une sous-espèce du rhinocéros de Sumatra. Avec un maximum de 1,45 mètre au garrot, contre 1,40 mètre minimum pour les autres espèces, il est le plus petit rhinocéros au monde et le seul rhinocéros asiatique à posséder deux cornes. Au-delà de la perte de son habitat, liée à l’exploitation forestière et à la culture d’huile de palme, le trafic de sa corne très prisée dans la médecine traditionnelle chinoise est la cause majeure de l'extinction de ce mammifère.

 

Rhinocéros de Sumatra femelle en forêt de Way Kambas

Stopper le commerce illégal de corne et de bois

Trois espèces de rhinocéros sur cinq sont aujourd'hui menacées.

Le WWF est l’une des seules organisations qui tente actuellement de réduire les menaces pesant sur les rhinocéros. Pour ce faire, nous travaillons au renforcement des zones protégées en Afrique et en Asie et nous menons des actions de lobbying afin de stopper le commerce illégal de corne mais aussi de bois. Dans le Bukit Barisan Selatan National Park, sur l’île de Sumatra, le WWF collecte des informations sur les rhinocéros et s’efforce d’impliquer les communautés locales dans la lutte contre la déforestation et dans des actions de restauration de l’habitat naturel.
 

Rhinocéros de Sumatra (Dicerorhinus sumatrensis)

Le retour du rhino à Bornéo

La présence d'un individu identifié comme juvénile laisse penser que le groupe compte au moins un mâle reproducteur.

Pour la première fois depuis 40 ans, un rhinocéros de Sumatra a été aperçu sur l’île de Bornéo, dans une une zone qu’il avait totalement désertée. Les équipes du WWF ont participé à sa capture dans la province du Kalimantan oriental pour le mettre à l’abri car là où il se trouvait, son habitat naturel était fortement menacé par le développement de l’exploitation minière et des cultures agricoles.

A terme, l’animal sera transporté par hélicoptère dans un lieu plus sûr pour lui à Bornéo. Il s’agit là d’une découverte majeure car depuis des décennies, l'espèce était considérée comme disparue de cet habitat… jusqu'à ce que des empreintes soient repérées en 2013 par des scientifiques étudiant les orangs-outangs. Une équipe composée de représentants du gouvernement, d'universitaires et de membres d'ONG (dont le WWF) avait alors mis en place des caméras cachées dans les arbres, espérant capturer les errances d'un pachyderme.

Les résultats ne s'étaient pas fait attendre : en octobre de la même année, ces caméras filmaient ce qui semblait bien être plusieurs rhinocéros de Sumatra. S'en était suivi l'espoir de voir renaître toute une population sur cette île du nord-ouest de l'Indonésie.