Pêcheur utilise un bâton en bambou pour naviguer avec son bateau dans l'aire du Parc national où il avait l'habitute de pêcher, Tram Chim (Vietnam)
Bassin du Mékong

Merveille du Sud-Est asiatique

Bassin du Mékong

Bassin du Mékong : un site inclassable

Le Mékong est l’un des plus grands fleuves du monde, il traverse six pays d’Asie du Sud-Est (la Chine, la Birmanie, la Thaïlande, le Laos, le Cambodge et le Vietnam) qui se partagent les ressources naturelles et les terres qui l’entourent. Les paysages de cette vaste région sont tout aussi variés que les pays qu'elle englobe, des savanes poussiéreuses aux denses forêts tropicales et des rivières lentes aux torrents glacés.

Dixième plus grand fleuve du monde, le Mékong prend sa source dans la partie chinoise du plateau tibétain, s'écoule vers le Delta du Mékong pour finir sa course dans la mer de Chine méridionale.

Dans ses eaux vivent près de 1 100 espèces de poissons ainsi que les derniers dauphins de l’Irrawaddy, mais c’est toute la région qui étonne par la richesse de sa faune et de sa flore. Ce territoire est en effet l’un des plus riches en biodiversité de la planète. Entre 1997 et 2014, les scientifiques ont décrit à la suite de plusieurs expéditions plus de 2 200 nouvelles espèces évoluant dans les jungles, les rivières et même les zones urbaines du Grand Mékong. Elles viennent s'ajouter aux espèces rares qui y ont trouvé refuge, comme les gibbons noirs, les tigres ou les craintifs saolas, cet élégant bovidé dont on dit qu'ils représentent la plus remarquable découverte de grands mammifères de ces 70 dernières années.

Rares sont les endroits sur Terre qui présentent un lien aussi étroit entre les écosystèmes et les hommes. Les revenus et les réserves de nourriture de 80% de la population du Grand Mékong dépendent du fleuve et des territoires qui l’entourent.

Localisation

Asie du Sud-Est (Chine, Birmanie, Thaïlande, Laos, Cambodge, Vietnam)

Superficie

810 000 km²

Climat

Chaud et humide

Espèces présentes

Tigre d’Indochine, éléphant d’Asie, rhinocéros, raie géante, poisson-chat, dauphin de l’Irrawaddy, ours à collier, oiseaux, panthères, saola, gibbon noir

Une région menacée par les activités humaines

Les cinq pays riverains du Mékong – Cambodge, Laos, Myanmar (Birmanie), Thaïlande et Vietnam – ainsi que la province voisine du Yunnan (Chine), ont lancé en 1992 le Programme de coopération économique de la sous-région du Grand Mékong (GMS) et ces projets sont une menace sérieuse pour la biodiversité. La production hydroélectrique à grande échelle, le développement rapide et mal planifié d'infrastructures, les changements climatiques, le commerce lié aux espèces sauvages et la déforestation mettent en danger les merveilles naturelles de la région et ses capacités à faire vivre sa population.

L’énergie hydroélectrique et le développement des infrastructures

La production d’énergie hydroélectrique et la construction d’infrastructures répondent à l’exigence de développement économique du territoire mais malmènent les systèmes fluviaux et les sites de pêche de la région. Les barrages impactent les cycles naturels (inondation/sécheresse) de la région, entravent le transfert des éléments nutritifs et des sédiments qui ont un impact sérieux sur les poissons et la vie aquatique de la rivière et des marécages, exigent de transférer des dizaines de milliers de personnes dont les maisons et les terres seront inondées et bousculent la vie de millions d'autres individus en raison des modifications apportées aux habitats, aux terres agricoles et aux zones humides.

Changement climatique

L’exposition aux événements extrêmes (tempêtes) et la faible capacité d’adaptation rendent les territoires du Grand Mékong extrêmement vulnérables au changement climatique. Le dérèglement du climat affectera les populations, la biodiversité et les ressources naturelles de la région. Les effets en cascade (une pénurie d’eau provoquerait une baisse des rendements et ainsi de l’insécurité alimentaire, du chômage et de la pauvreté) sont également à prévoir et à prévenir.

Déforestation et la dégradation des terres

La croissance démographique, les politiques économiques néfastes et la mauvaise utilisation des sols renforcent la déforestation et la perte de biodiversité dans la région du Grand Mékong. La superficie forestière a chuté de plus de 55% dans les années 1970 pour atteindre 34% aujourd'hui. En plus de détruire les habitats indispensables à la survie des espèces fauniques et floristiques, la déforestation affaiblit la capacité d’adaptation de la région aux conséquences du dérèglement climatique.

Industrialisation du delta du Mékong (Vietnam)

Commerce des espèces sauvages

Le Grand Mékong est un point chaud du commerce illégal de la faune sauvage qui pèse plusieurs millions de dollars et menace de manière significative la survie des espèces prioritaires du WWF comme le tigre, l'éléphant ou le rhinocéros. Les nouvelles tendances, telles que la consommation ostentatoire et la propriété individuelle de produits naturels précieux et rares nourrissent un marché noir très rentable, notamment dans le Triangle d'or (où Thaïlande, Birmanie, Laos et Chine se rencontrent). Ces activités illégales modifient fondamentalement les écosystèmes indispensables au maintien de la biodiversité et des communautés humaines.

Que fait le WWF pour le bassin du Mékong ?

Les pays du Grand Mékong doivent trouver un équilibre entre les besoins croissants et la préservation des trésors naturels que renferme leur région. Le WWF soutient les efforts des gouvernements et travaille avec les entreprises et ONG partenaires pour assurer une gestion durable des ressources et protéger la biodiversité unique du Grand Mékong. Les populations occupent une place centrale dans nos projets de conservation.

Le développement social et économique sans précédent de la région nous oblige à effectuer un travail de conservation urgent et significatif, mais extrêmement difficile. Pour faire face à la crise de conservation (plusieurs espèces emblématiques se trouvent au bord de l'extinction et les habitats sont exposés à des niveaux de menace sans précédent), les partenariats sont essentiels et une gestion durable des moyens de subsistance capitale, car plus de 80% de la population de la région dépend de ressources naturelles de plus en plus rares.

Notre programme de conservation repose sur quatre stratégies clés de conservation, assurer l'intégrité du paysage et renforcer la résilience au changement climatique grâce à la planification et à la mise en œuvre intégrées de politiques de conservation et de développement économique, garantir le développement durable de l'énergie hydroélectrique pour maintenir l'intégrité de l'écosystème du Mékong (rivière, affluents et autres rivières prioritaires), renforcer l'application de la loi et la gestion des aires protégées pour sécuriser les habitats et les espèces prioritaires et assurer un financement durable pour la conservation.

Miser sur les énergies renouvelables

Le WWF et ses partenaires visent un avenir à 100% d’énergies renouvelables dès 2050 pour les pays de la région. Un rapport global et des plans spécifiques pour chaque pays ont été établis pour proposer des actions concrètes permettant d’atteindre cet objectif.

Nos projets actifs

Le WWF s’engage activement depuis de nombreuses années pour la conservation du delta du Mékong et mène des projets de terrain afin de lutter efficacement contre les pressions qui pèsent sur cette écorégion en danger.

Exploitant indonésien de caoutchouc

Développer une filière de caoutchouc naturel durable en Indonésie

Le caoutchouc naturel exploité au sein de plantations mal gérées a clairement été identifié comme une cause de déforestation, principalement en Asie et en Afrique. Pour faire face à cette menace grandissante, le WWF a développé une stratégie de transformation de la filière de caoutchouc naturel qu’il développe en partenariat avec le Groupe Michelin.

En savoir plus
Dauphins de l'Irrawaddy (Orcaella brevirostris), Thaïlande

Agissez avec le WWF

Chacun d’entre nous peut se mobiliser et agir au côté du WWF pour faire face au plus grand défi de notre siècle. La sauvegarde des espèces et des espaces menacés ne se fera pas sans votre aide. Ensemble nous sommes la solution !

Industrialisation du delta du Mékong (Vietnam)

Ensemble, agissons

Le WWF agit partout dans le monde afin de promouvoir le développement d’activités humaines qui respecte la planète et sa biodiversité.
Votre don est notre force.

Salarié WWF avec un local d'une communauté de la rivière Tigre, affluent de l'Amazone, Loreto, Pérou

Soyez informés des dernières actualités

Toute l'actualité des acteurs du WWF dans votre boîte mail. 

Peluche éléphant d'Asie de la boutique du WWF France

Éléphant d'Asie

En achetant cette peluche éléphant, soutenez nos actions différemment.