Lac Dalian près de Shangai
Yang-Tsé-Kiang

Fleuve Bleu

Yang-Tsé-Kiang

Yang-Tsé-Kiang : plus long fleuve d’Asie

Dénommé à sa naissance le « fleuve Tuotuo », et célèbre pour ses « Trois Gorges », le fleuve Yang-Tsé-Kiang offre un spectacle extraordinaire aux curieux qui se promènent sur ses rives. En raison de sa couleur éclatante, il est également connu sous le nom de « fleuve Bleu ».

Long de plus de 6 000 km, le fleuve chinois Yang-Tsé-Kiang est le troisième plus long fleuve du monde, après l’Amazone et le Nil. Prenant sa source dans le paysage glacé des monts Tanggula tibétains et s’élevant à plus de 6 600 m, ce fleuve parcourt ensuite des milliers de kilomètres avant de rejoindre l’estuaire de la mer de Chine orientale, près de Shanghai. Recevant les eaux de près de 700 affluents lors de son parcours, le fleuve draine ainsi un bassin hydrographique d’1,8 million de km².

Outre sa taille impressionnante, le Yang-Tsé-Kiang est le refuge d’une biodiversité unique au monde : ses eaux sinuent à travers des montagnes vertigineuses et des forêts denses, pour former des zones humides fertiles et des cours d’eau agités lors des inondations saisonnières. Ce large éventail d’écosystèmes naturels fournit des habitats essentiels aux espèces emblématiques qui peuplent les rives du fleuve et ses profondeurs.

Localisation

Le Yang-Tsé-Kiang traverse les glaciers et montagnes enneigées du Tibet et les provinces chinoises avant de rejoindre la mer de Chine orientale

Superficie

1,8 million km²

Espèces présentes

Esturgeons (Acipenseridae), poissons scies (Psephurus gladius), la plus grande salamandre au monde (Audrias davidianus), grue du Japon (Grus japonensis), alligator de Chine (Alligator sinensis)

Un fleuve sous pression

La croissance économique sans précédent, combinée à l’expansion des industries et à l’urbanisation rapide du bassin hydrographique, font peser une forte pression sur le fleuve Yang-Tsé-Kiang et menacent l’équilibre écologique de la région.

Changement climatique

Les impacts du changement climatique (fonte des neiges, augmentation de la température) entraînent de grandes incertitudes concernant l'avenir de cette région déjà vulnérable.

Destruction des habitats

La déforestation et l'empiètement de l'agriculture menacent le fleuve Yang-Tsé-Kiang depuis de nombreuses années. Presque tous les habitats, y compris les réserves naturelles, sont confrontés aux pressions des marchés nationaux et locaux sur les plantes et les animaux utilisés dans l'alimentation et la médecine.

Grandes infrastructures

Des infrastructures hydrologiques mal pensées et d'autres projets de construction perturbent le cours naturel de l'eau. C’est le cas du barrage des Trois Gorges, plus grand barrage hydraulique du monde, qui altère l’habitat des dauphins, bloque le transport sédimentaire et appauvrit la biodiversité. La pollution qui en découle dégrade et détruit les écosystèmes, poussant les espèces à quitter leurs habitats naturels. Elle menace également l’approvisionnement en eau douce des populations locales.

Pression démographique et le développement économique

Au cours des 50 dernières années, la population humaine du bassin a plus que doublé et les concentrations de population les plus fortes sont situées le long du fleuve. Une industrie en expansion rapide, des villes tentaculaires, le développement des infrastructures et de l'extraction minière ont conduit à un boom économique nocif pour l’équilibre écologique de la région.

Que fait le WWF Pour le Yang-Tsé-Kiang?

Première ONG environnementale invitée par le gouvernement chinois pour mener des actions en Chine, le WWF a fait preuve d’une vision audacieuse. En réduisant l’impact des activités humaines et en transformant les tendances du marché, les institutions, les politiques et les pratiques de conservation, le WWF entend préserver les eaux du Yang-Tsé.

En collaboration étroite avec ses partenaires chinois, le WWF essaie d’améliorer la gestion des ressources en eau du bassin. A ce titre, le WWF souhaite sensibiliser les entreprises implantées dans le bassin aux risques d’une industrialisation accrue, mais également avertir les gouvernements sur la mise en place de politiques de gestion durable des eaux du fleuve.

L’adaptation de la région au changement climatique est également l’un des objectifs poursuivis : le WWF a ainsi mis en place une stratégie visant à assurer que les espèces essentielles et les écosystèmes représentatifs soient plus résistants face aux bouleversements climatiques qui s’annoncent. Mais le gouvernement chinois et le WWF n’agissent pas seuls, les communautés locales ainsi que l’ensemble des parties prenantes du bassin sont incitées à participer à la gestion et à l’exploitation durables des ressources naturelles.

Enfin, un réseau de zones protégées est en cours de développement pour préserver les espèces naturelles de la région et leurs habitats.

Des moyens de subsistance alternatifs sont proposés par le WWF aux populations afin de les aider à générer des sources alternatives de revenus, leur permettant d’être moins dépendants des forêts naturelles, des zones humides ou des prairies.

Agissez avec le WWF

Chacun d’entre nous peut se mobiliser et agir au côté du WWF pour faire face au plus grand défi de notre siècle. La sauvegarde des espèces et des espaces menacés ne se fera pas sans votre aide. Ensemble nous sommes la solution !

Yang Tsé Kiang

Ensemble, agissons

Le WWF agit partout dans le monde afin de promouvoir le développement d’activités humaines qui respecte la planète et sa biodiversité.
Votre don est notre force.

Salarié WWF avec un local d'une communauté de la rivière Tigre, affluent de l'Amazone, Loreto, Pérou

Soyez informés des dernières actualités

Toute l'actualité des acteurs du WWF dans votre boîte mail. 

Mug Panda - Boutique WWF

Le Mug Panda

En achetant ce mug panda, vous agissez au quotidien et vous soutenez les actions du WWF !