Back
15. July 2019 — Press Release

Cet été, le WWF France lance l’opération "I Protect Nature" sur Instagram pour protéger les sites naturels de France

Dans le cadre de sa campagne internationale contre la pollution plastique, le WWF France, avec Havas Paris, lance aujourd’hui l’opération « I Protect Nature » sur Instagram. À quelques jours des vacances estivales, l’ONG propose au grand public une action ciblée et ludique pour protéger les sites naturels de France comme les plages de Méditerranée.

Instagram et l’environnement : pour le pire… mais aussi pour le meilleur

Le WWF France est parti d’un constat : la géolocalisation sur Instagram permet de partager des paysages idylliques, éloignés des sentiers battus et peu connus du grand public, et de célébrer ainsi la beauté de la nature. Mais elle a aussi pour conséquence l’arrivée soudaine d’un tourisme de masse sur des sites qui ne sont pas destinés à accueillir un grand nombre de visiteurs, encore moins lorsque ces derniers laissent derrière eux bouteilles et emballages plastique. Et lorsque des infrastructures sont construites, c’est souvent au prix de la protection de la biodiversité. En bref : la géolocalisation sur Instagram des lieux préservés met en péril la biodiversité.

Le WWF France prend le parti de s’inscrire dans les usages des internautes et crée pour cela un lieu alternatif sur le réseau social, une géolocalisation unique pour toutes les destinations : « I Protect Nature ». L’enjeu : sensibiliser les instagrameurs à la protection des sites naturels et, à travers eux, le plus large public possible au sujet. Instagram, c’est en effet 1 milliards d’utilisateurs actifs mensuels dans le monde. La France, quant à elle, compte 14 millions d’utilisateurs actifs mensuels, soit 21% de la population. En moyenne, un Français ouvre son application Instagram jusqu’à 10 fois par jour.

Une invitation pour chacun à agir concrètement contre la pollution plastique

Chaque année, 600 000 tonnes de plastique sont rejetées dans la mer Méditerranée. Dans son rapport présenté le 7 juin dernier, le WWF a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme sur la pollution plastique en Méditerranée et analysé la responsabilité des 22 pays méditerranéens face à ce fléau. La France apparaît comme le plus important producteur de déchets plastiques de la région avec 4,5 millions de tonnes de déchets plastiques produits en 2016, soit 66,6 kg par personne. Le WWF a lancé une pétition (disponible en ligne ici) pour appeler les gouvernements à agir contre la pollution plastique.