Back
29. November 2018 — Press Release

Forum de la COP21 Locale de Rouen

La Métropole Rouen Normandie aux côtés du WWF France a lancé il y a un an une initiative unique en son genre en France : une COP21 locale, déclinaison de la COP21 des Nations unies en 2015 et qui a conduit à l’Accord de Paris. L’objectif : un territoire 100% énergies renouvelables et la rénovation de l’ensemble du parc immobilier d’ici 2050.

Large processus de mobilisation et d’animation territoriale, le projet de COP21 Rouen Normandie a été co-construit avec deux partenaires : le WWF France et l’ADEME.

Fruit d’une année de travail de sensibilisation aux enjeux environnementaux, l’Accord de Rouen, plan d’actions territorial regroupant l’ensemble des engagements des acteurs du territoire, est présenté jeudi 29 novembre 2018 en présence de Laurent Fabius Président de la Conférence de Paris sur le climat (COP21) et de Manuel Pulgar-Vidal, Directeur de la Practice climat et énergie WWF International, Ancien Ministre de l’Environnement du Pérou et Président de la COP20, ainsi que de l’ensemble des sign-acteurs, à l’occasion d’un Forum ouvert à tous.

La Métropole Rouen Normandie s’est inscrite dans la dynamique internationale en définissant une politique « climat - air - énergie » ambitieuse. Première étape de la démarche, le diagnostic de son Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) a confirmé que les actions liées aux compétences de la Métropole ne pouvaient suffire, à elles seules, à obtenir les résultats attendus en termes de réduction de la pollution atmosphérique, d’adaptation et d’atténuation du changement climatique. Au-delà des actions qu’elle porte sur son patrimoine et à travers ses compétences, qui se doivent d’être exemplaires, la Métropole a donc fait le choix d’être l’animatrice de la dynamique territoriale nécessaire pour atteindre ces objectifs. Large processus de mobilisation et d’animation territoriale, le projet de COP21 Rouen Normandie a été co-construit avec deux partenaires : le WWF France et l’ADEME.

C'est le nombre d'actions concrètes autour desquelles se sont engagées l'ensemble des maires des communes de la Métropole.

Mobiliser les communes, les entreprises, les citoyens, les administrations et les associations à l’action résolue de la Métropole, meilleure intercommunalité française en 2016 et 2018 pour la biodiversité et labelisée Cit’ergie en 2018, sur la qualité de l’eau, l’extension des réseaux de chaleur, le développement du solaire photovoltaïque, la mobilité du futur, les pistes cyclables, la transformation de son agriculture, l’éducation à l’environnement s’ajoute celle déterminée des communes sur leurs propres champs d’intervention. Depuis mars 2018, l’ensemble des Maires des communes du territoire, et leurs services, ont été rencontrés individuellement pour réfléchir au plus près des réalités locales et des caractéristiques urbaines, rurales, paysagères de chacun et identifier des engagements précis et réalisables. Aujourd’hui, toutes les communes de la Métropole sont convaincues par la démarche et l’ensemble des maires de 70 des 71 communes de la Métropole se sont engagées autour de plus de 1000 actions concrètes.

Onze d’entre elles ont manifesté leur intérêt pour une labellisation Cit’Ergie et mènent actuellement le pré-diagnostic. Ce label reconnait la qualité et l’ambition des politiques énergie-climat des collectivités sur la base d’un référentiel européen exigeant. 3 communes pilotes (Malaunay, Petit-Quevilly, Rouen) sont déjà labellisées depuis plusieurs années.

En parallèle, une centaine d’entreprises est d’ores et déjà engagée, dont des entreprises majeures du territoire. Elles ont été rencontrées dans le cadre d’un rendez-vous individuel ou collectif, proposé en priorité aux entreprises les plus consommatrices d’énergies et/ou celles présentant un nombre d’employés supérieur à 100. En complément, des présentations collectives ont été effectuées dans les clubs d’entreprises, filières…

18 coalitions d’actions (salles du spectacle vivant, commerçants des Vitrines de Rouen, Entreprises du Club de la Vatine, Place portuaire verte, CUBE 2020…) regroupant des acteurs privés et publics autour d’objectifs opérationnels et 9 coalitions stratégiques (Construction, Mobilité, Habitat…) pour réfléchir à la massification des actions, ont été constituées en vue de produire un effet multiplicateur, en favorisant les innovations, les partenariats et les mutualisations. La Métropole a encouragé et continuera d’encourager ces dynamiques en amont et tout au long du processus par le biais de diverses rencontres.

Les habitants du territoire sont également mobilisés et totalisent quelques 6000 engagements citoyens, soutenus par la déclinaison territoriale de l’application WAG - We Act for Good, développée par le WWF France.

Réunion entre les différents partenaires du projet de la Métropole Rouen Normandie

Réunion entre les différents partenaires du projet de la Métropole Rouen Normandie.

Les engagements

Assurer la transition écologique du territoire, c’est articuler un ensemble d’actions environnementales dont la combinaison offre un résultat complet et efficient.

Assurer la transition écologique du territoire, c’est articuler un ensemble d’actions environnementales dont la combinaison offre un résultat complet et efficient. Agir sur l’énergie par exemple, c’est prendre la question dans les deux sens. D’un côté, réduire la consommation en améliorant les performances des bâtiments tout en développant l’utilisation d’énergies renouvelables et la mobilité durable. Agir pour l’environnement c’est aussi soigner son assiette et sa planète, en mettant en place une agriculture responsable et en préservant la biodiversité du territoire, véritable rempart contre le dérèglement climatique grâce au stockage de carbone.

Les engagements des différents acteurs ont été pris autour de ces 5 axes structurants de la transition écologique :

  1. Les énergies renouvelables
  2. La rénovation énergétique
  3. La mobilité propre
  4. L’agriculture responsable
  5. La biodiversité

Et après ?

C'est le nombre d'entreprises que la Métropole a pour objectif de mobiliser autour de ses actions en 2019.

Comme pour la COP21 onusienne et l’Accord de Paris pour le climat, c’est un vaste élan qu’il faut maintenant renforcer pour obtenir le résultat ambitieux recherché. Avec les objectifs définis dans la politique air-climat-énergie de la Métropole votée le 8 octobre 2018 afin de limiter le réchauffement climatique en dessous de 2°C voire 1,5°C, l’enjeu est désormais de démultiplier les engagements et d’intensifier les actions qui en découlent.

En 2019, dans la poursuite du partenariat engagé entre le WWF France et la Métropole, il s’agira de passer d’une année qui aura permis la mobilisation d’un grand nombre d’acteurs sur les questions d’atténuation et de réduction des émissions, à une dynamique d’entraînement afin de faire vivre l’engagement des acteurs du territoire dans la durée, et lui permettre de prendre toute son ampleur.

La Métropole compte poursuivre et intensifier son rôle d’accompagnateur de cette mobilisation en animant la dynamique auprès des 71 communes engagées (label Cit’ergie, démarche Climat Pratic), en renforçant les réseaux d’échanges rassemblant les élus et représentants des services municipaux pour partager et valoriser les pratiques exemplaires et en les aidant à mobiliser leurs habitants autour de ces actions.

Elle projette également d’engager la responsabilité sociétale de l’ensemble des entreprises du territoire en se fixant un objectif de 100 nouvelles entreprises mobilisées en 2019, en fixant les feuilles de route des coalitions en place tout en suscitant l’émergence de nouvelles.

Afin que chacun se sente acteur de la transition, en commençant par le citoyen, l’application WAG portée par le WWF France, sera poursuivie et enrichie pour faciliter et amplifier le passage à l’acte avec des solutions concrètes de proximité. Le programme de sensibilisation à l’environnement et aux pratiques durables se poursuivra auprès des communes, des clubs sportifs, des organisateurs de manifestations, des écoles, des structures sociales et autres relais… Un des premiers objectifs de la Métropole sera de rendre éco-responsables toutes les manifestations qui auront lieu sur le territoire. Fort du réseau constitué, l’Atelier de la COP21 (aujourd’hui dans le centre-ville de Rouen), se dématérialisera à l’été 2019 pour continuer à jouer son rôle de catalyseur sur l’ensemble des communes de la Métropole, car la transition écologique est partout. L’Atelier continuera à promouvoir l’action en réseau et deviendra la plate-forme de suivi et de mobilisation permanente de l’Accord de Rouen.

L’Accord de Rouen constitue une feuille de route ambitieuse, une première pierre qui marque le début d’une mobilisation qui doit se poursuivre et s’intensifier dans la durée. La Métropole s’engage (et si elle ne devait prendre qu’un engagement, ce serait celui-ci) à continuer d’investir l’ensemble de ses forces pour faire grandir et perdurer ce mouvement afin de devenir un territoire exemplaire dans la transition écologique en France et d’offrir aux habitants un cadre de vie apaisé, où ils pourront profiter pleinement et avec fierté des efforts fournis par chacun.