07. décembre 2017 — Communiqué de presse

Le WWF France et ses partenaires lancent la seconde phase de restauration des étangs et marais des salins de Camargue

Le WWF France, le Parc Naturel Régional de Camargue, la Réserve Naturelle Nationale de Camargue, la Tour du Valat, le Conservatoire du Littoral et la Fondation Coca-Cola lancent la deuxième phase de 3 ans du programme de restauration des étangs et marais des salins de Camargue.

Colonie de flamands roses Camargue

Lancé en 2014, ce programme, qui a également bénéficié de financements publics, vise à restaurer et améliorer les échanges hydrologiques et biologiques entre le vieux Rhône, les lagunes, l’étang du Vaccarès et la Méditerranée afin de rétablir un fonctionnement plus naturel des écoulements d'eau douce dans le territoire. Il vise aussi à mettre en place des suivis scientifiques et à sensibiliser les habitants aux enjeux et intérêts de cette restauration.

Aujourd’hui, la première phase du programme a rempli son objectif essentiel : rendre plus de 1,7 milliard de litres d’eau douce par an à la nature grâce à des travaux hydrauliques importants.

Parmi les actions réalisées figurent les travaux de connexion entre le Canal du Japon et l'Étang du Fangassier, l’installation de capteurs de suivi du niveau d’eau, la réinstallation d’un système de vannes entre les étangs du Tampan et Galabert, plusieurs suivis environnementaux dont celui de la qualité de l’eau et des sédiments.

Les partenaires souhaitent désormais conforter ce projet sur le long terme. Lors de cette seconde phase (2017-2020), les volumes d’eau rendus à la nature seront augmentés. Le programme vise également à susciter une prise de conscience sur la nécessité de préserver la ressource en eau et les écosystèmes aquatiques à la fois pour la conservation de la biodiversité mais aussi pour préserver les services écosystémiques sur lesquels reposent les activités humaines (agriculture, tourisme,...).

Un site aux enjeux d’importance internationale

Première zone humide de France par sa superficie, la Camargue est le deuxième plus grand delta de Méditerranée derrière celui du Nil. Site emblématique en France et en Europe, la Camargue a été façonnée au fil des siècles par la nature et les hommes et a développé une forte identité culturelle et un patrimoine naturel unique.

Au Sud-Est de l’étang du Vaccarès, le site des étangs et marais des salins, propriété du Conservatoire du littoral, est constitué de milieux naturels terrestres et de lagunes. Au moins 287 espèces d’oiseaux y ont été observées, dont 17 menacées en France ou à l’échelle mondiale. Le site abrite notamment le principal site de nidification des flamants roses en France : en moyenne 15 000 couples y nichent chaque année.

« L’apport important d’eau douce réalisé grâce aux travaux de la phase I fait progressivement baisser le taux de salinité permettant la recolonisation par de nombreuses espèces et une évolution de l’écosystème. Les suivis environnementaux montrent une amélioration encourageante des conditions écologiques du site, ce qui par exemple, peut se traduire par une capacité plus favorable pour la reproduction ou la migration des poissons, fonctions primordiales pour le maintien des populations. »
Christine Sourd, Directrice adjointe des programmes du WWF France en charge de la biodiversité

« Nous sommes ravis des résultats obtenus ces 3 dernières années sur ce site exceptionnel de la Camargue et heureux d'annoncer que la Fondation Coca-Cola va poursuivre son engagement. Ce programme est une des nombreuses initiatives de The Coca-Cola Company contribuant à l’ambition que nous nous étions fixée de restituer au minimum 100 % de l'eau que nous utilisons pour la production de nos boissons. Nous sommes très fiers que cet objectif qui avait été fixé à l’horizon 2020  ait déjà été atteint et même largement dépassé grâce aux nombreuses actions menées sur le terrain dans le monde entier ».
François Gay-Bellile, Président de Coca-Cola France

Ce projet s’inscrit effectivement plus largement dans le cadre d’un partenariat mondial noué entre The Coca-Cola Company et le WWF International depuis 2007. A cette échelle, les actions se concentrent notamment autour de la préservation de l’eau douce, du changement climatique, des espèces menacées d’extinction, de la pollution par des produits toxiques, de la protection des forêts et du milieu marin. Au-delà du partenariat global, WWF et le groupe Coca-Cola collaborent localement dans une douzaine de pays pour créer un futur garantissant un accès à l’eau douce (Mexique, Bélize, Guatemala, Honduras, Chine…). Cette collaboration est renouvelée jusqu'en 2020 pour contribuer à relever les défis liés à la gestion des ressources naturelles ayant un impact sur l'eau douce.