19. juin 2018 — Communiqué de presse

Le WWF France noue un partenariat avec le Groupe Renault pour accélérer la transition vers des formes de mobilité plus durables

Le Groupe Renault s’engage pour trois ans aux côtés du WWF France. L’objectif : transformer le secteur des transports en créant de vraies ruptures pour une mobilité plus durable.

 Voitures en heure de pointe du soir à Dubaï, Émirats Arabes Unis.

Vers une mobilité durable, électrique et partagée pour accélérer la transition énergétique

Le WWF France accompagnera le Groupe Renault dans la transition du modèle historique de la voiture individuelle et fossile vers une mobilité durable, électrique et partagée, à travers notamment le déploiement de services de mobilités tels que l’autopartage, le covoiturage, ou les services rendus par la batterie en seconde vie pour maximiser l’usage et l’intégration des énergies renouvelables dans les mix électriques.

Ce partenariat visera en priorité à étudier le passage à une échelle supérieure de solutions d’électromobilité, qui permettront de diminuer l’empreinte écologique des villes et des territoires, en travaillant aussi bien sur la transformation des technologies que des usages de mobilité.

Déjà engagé dans l'initiative « Science Based Targets » co-portée par le WWF, Renault rejoint l'initiative du WWF France « Réinventer les villes »

Aujourd'hui, près d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre sont dues au secteur des transports.

Pour mettre en œuvre la transition écologique au sein des territoires, et ainsi répondre au double défi de réduire l’empreinte écologique tout en améliorant la qualité de vie des habitants, le WWF France a lancé en 2014 l’initiative « Réinventer les villes ». 

Il apparaît urgent de mettre en œuvre des modèles d’organisation urbaine et de mobilité plus durables et plus désirables : des modèles où la demande de mobilité sera mieux maîtrisée, des modèles où nous nous déplacerons autrement et plus efficacement. Le Groupe Renault rejoint aujourd’hui cette initiative afin de travailler à la promotion de modèles de villes et de mobilités durables aux côtés d'acteurs publics et privés.

Le Groupe Renault a par ailleurs rejoint depuis 2015 l’initiative « Science Based Targets » (SBT), initiée par le WWF, en association avec le CDP (ex- Carbon Disclosure Project), l’Institut des ressources mondiales (WRI) et le Pacte Mondial des Nations Unies (UNGC), et qui appelle les entreprises à aligner leur objectif de réduction d’émissions de gaz à effet de serre avec ceux de l’Accord de Paris 1 pour rester en dessous des 2°C.

L’initiative SBT propose pour cela une approche méthodologique de comptabilité et a récemment lancé un outil dédié au secteur des transports, grâce à un travail mené par le WWF avec plusieurs parties prenantes du secteur privé, public et de la société civile.