Back
07. February 2019 — Press Release

Montagne d’Or à l’Assemblée nationale : les députés alertent à leur tour sur les faiblesses du projet minier

Pour la première fois ce jeudi 7 février, les députés étaient invités à débattre du projet minier Montagne d’Or en Guyane à l’initiative du député guyanais Gabriel Serville.

François de Rugy a annoncé qu’il prendrait position à la fin du semestre après s’être rendu en Guyane.

Opposé depuis de nombreux mois à ce projet de mine industrielle, le WWF France se félicite que des députés de tous bords aient pu souligner les faiblesses de ce projet porté par le consortium des multinationales Nordgold et Columbus GoldTout d’abord, les députés ont rappelé les gigantesques dimensions de Montagne d’Or qui serait la plus grande mine d’or sur le territoire français ainsi que les risques que ce projet fait peser sur l’écosystème guyanais. Ils ont notamment alerté sur l’impact en matière de déforestation (plus de 1500 hectares de forêts) et de biodiversité (plus de 2000 espèces dont 127 protégées sont menacées). Certains députés ont également critiqué la faiblesse des retombées économiques prévues, quelques jours après que Macron ait évoqué “des créations d’emplois incertaines”.

Enfin, la majorité des parlementaires a insisté sur la nécessité de respecter l’avis exprimé par la population guyanaise. Ils ont rappelé les conclusions du débat public organisé par la CNDP l’an dernier qui mettait en évidence la méfiance des Guyanais vis-à-vis du promoteur ainsi que les résultats du sondage IFOP qui montre l’opposition de 7 Guyanais sur 10 au projet minier.

François de Rugy s’est également exprimé au nom du gouvernement et a rappelé, quelques jours après la prise de position d’Emmanuel Macron, que Montagne d’Or ne remplissait pas les conditions fixées par le gouvernement. Il a annoncé qu’il prendrait position à la fin du semestre après s’être rendu en Guyane, notamment pour rencontrer le Grand Conseil Coutumier.

La réaction de Pascal Canfin, directeur général du WWF France

Alors qu’Emmanuel Macron affirmait il y a quelques jours que le projet Montagne d’Or n’est toujours pas au niveau, aujourd’hui à l’Assemblée nationale, des députés de tous bords ont exprimé leur opposition. C’est un nouveau signal défavorable pour ce projet qui ne remplit aucune des conditions fixées par le Président : exemplarité environnementale, acceptation démocratique et retombées économiques pour le territoire.

Le WWF France appelle le gouvernement à enfin tenir compte de tous ces éléments, à acter l’abandon de Montagne d’Or à l’issue du déplacement de François de Rugy en Guyane afin d’amorcer un véritable développement durable du territoire qui réponde aux besoins des guyanais.

Participants au débat public organisé par la CNDP en Guyane sur le projet Montagne d'Or

Participants au débat public organisé par la CNDP en Guyane sur le projet Montagne d'Or.