08. décembre 2017 — Communiqué de presse

Rouen Normandie lance aujourd’hui sa COP21 locale pour un avenir 100% renouvelables

L’Accord de Paris pour le climat est entré en vigueur le 4 novembre 2016. L’engagement est unique et l’enjeu mondial : renforcer les plans d’actions pour contenir la hausse de la température moyenne mondiale bien en deçà de 2°C, voire 1,5°C. La Métropole Rouen Normandie s'inscrit dans la dynamique internationale et sa mise en œuvre locale en définissant une politique « climat - air - énergie » ambitieuse.

Vue sur Rouen

La Métropole fait choix d’être l’animatrice de la dynamique territoriale

Première étape de la démarche, le diagnostic de son Plan Climat Air Énergie Territorial a confirmé que les actions liées aux compétences de la Métropole ne peuvent suffire, à elles seules, à obtenir les résultats attendus en termes de réduction de la pollution atmosphérique, d’adaptation et d’atténuation du changement climatique. Au-delà des actions qu’elle porte sur son patrimoine et à travers ses compétences, qui devront être exemplaires, la Métropole fait donc le choix d’être l’animatrice de la dynamique territoriale nécessaire pour atteindre ces objectifs. Elle lance aujourd’hui sa démarche de « COP21 locale » aux côtés du WWF France afin de fédérer les acteurs économiques et institutionnels, les communes et les citoyens pour construire leur propre engagement pour le climat qui devra culminer fin 2018 vers un « Accord de Rouen pour le climat ».

Afin de répondre à cette ambition et de fédérer le plus grand nombre, la Métropole a signé mi-avril 2017 une convention de trois ans avec le WWF France pour mettre en œuvre cette démarche territoriale nouvelle. Il s’agit d’une démarche collective et innovante pour construire une ambition partagée, la rendre compréhensible par le plus grand nombre, permettre son appropriation par tous et ainsi ancrer le Plan climat (PCAET) dans le quotidien des citoyens et des acteurs économiques.

Dans le cadre de cette collaboration, le WWF France et la Métropole Rouen Normandie, accompagnés des acteurs du territoire sur le climat et l’énergie, ont élaboré des premiers engagements publics et évaluables. Ceux-ci ont été annoncés à l’occasion du Forum de lancement de la COP 21 locale Rouen Normandie qui a eu lieu vendredi 8 décembre de 9h à 12h30 au Panorama XXL à Rouen. À l’occasion de ce Forum, la Métropole Rouen Normandie a également signé un partenariat avec l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) qui accompagnera la mise en application des engagements environnementaux pris par la Métropole.

Testez vos connaissances

COP21, espèces menacées, agriculture, mobilité,... Êtes-vous expert(e) des enjeux climatiques ? Faîtes ce quiz pour le découvrir !

Les engagements de la Métropole

Aujourd’hui, la Métropole a annoncé de poursuivre l’ambition d’une Métropole où 100% de l’énergie consommée sera d’origine renouvelable à l’horizon 2050. Pour ce faire, la métropole ambitionne d’ici 2050 de :

Diviser par 2 les consommations énergétiques actuelles du territoire

Si cet objectif de réduction par deux des consommations nécessite une implication de tous c’est notamment parce qu’il et constitue un réel intérêt et génèrera des co bénéfices partagés par le plus grand nombre. tous Rpuisque réduire ses consommations énergétiques permet aussi de réduire sa facture énergétique, et donc d’augmenter les marges (ou de réduire les frais de fonctionnement )  des entreprises et le pouvoir d’achat des ménages.

Participer à une stratégie de développement des EnR au niveau régional

En partenariat avec la Région Normandie et les territoires volontaires, en particulier les intercommunalités voisines avec qui des contacts sont en cours. La Métropole souhaite soutenir le développement des EnR autour de son territoire dans le cadre d’un dialogue stratégique avec la Région Normandie, chef de fil de cette compétence.