Vue sur un chat marsupial (Dasyurus maculatus) dans les hautes herbes du Parc national Booderee (Australie)
Retour
30. mars 2018

Le come-back du chat marsupial australien

Après un demi-siècle de désertion, le chat marsupial tacheté fait son grand retour en Australie. La semaine dernière, une vingtaine d’animaux élevés dans des réserves a été relâchée dans la nature sur le Territoire de la baie de Jervis dont le mammifère est originaire.

Disparu du continent depuis 50 ans

Disparu du continent... 

Le chat marsupial moucheté a disparu du sud-est australien dans les années 1960. 

Ce petit mammifère arboricole et carnivore de l'ordre des marsupiaux possède un pelage brun tacheté qui peut aller du fauve clair au brun ou au noir. Sa taille et sa forme lui ont valu le surnom de chat marsupial. Solitaire et nocturne, il est bon grimpeur mais passe la plupart de son temps au sol, à se chauffer au soleil ou à l’abri dans son terrier ou sous la souche d’un arbre.

Il chasse la nuit et tue ses proies d’une morsure au cou. Il lui arrive d’essayer de chaparder une proie au hargneux diable de Tasmanie dont il est le proche parent ! Malheureusement, le chat marsupial moucheté a disparu du sud-est australien dans les années 1960, victime de maladies transmises par des espèces invasives comme les chats et les renards et de leur prédation.

Relativement commun en Tasmanie, là-bas il est néanmoins menacé par un cocktail de fléaux comme les pesticides, les aménagements urbains et la circulation automobile contribuant à réduire son habitat ou encore la persécution des éleveurs en représailles à sa prédation sur leur bétail.

Réintroduire le chat marsupial en Australie

En Australie, cela fait plusieurs années que le WWF et ses partenaires se préparent à la réintroduction du chat marsupial.

Via son programme « Vie Sauvage », le WWF s’emploie à sauvegarder les espèces les plus emblématiques d’un point de vue écologique, culturel et économique dont la survie est menacée et dont la protection requiert une action concertée au niveau international.

Notre objectif est d’améliorer leur état de conservation et celui des écosystèmes qui les hébergent, tout en prenant en compte le développement soutenable des communautés humaines avec qui elles partagent le territoire.

La réintroduction d’animaux dans leur milieu naturel est l’une des stratégies de conservation que nous mettons en œuvre en réponse à un effondrement démographique local ou à la disparition d’une espèce sur tout ou partie de son aire de répartition. En Australie, cela fait plusieurs années que le WWF et ses partenaires se préparent à la réintroduction du chat marsupial.

Nous finançons la nourriture et le transport des marsupiaux mais aussi l’achat de caméras permettant d’observer les animaux réintroduits et donc, de récolter de précieuses informations sur leurs modes de vie car pour bien protéger une espèce il faut avant tout la connaître.

20 animaux réintroduits

Une réintroduction réussie 

La semaine dernière, les équipes du WWF et de Rewildind Australia sont parvenues à réintroduire 20 chats marsupiaux dans le parc national de Boderee dans la baie de Jervis.

Originaires de Tasmanie où ils ont été élevés en captivité, les petits mammifères ont donc fait un long voyage pour rejoindre le pays des kangourous. Pionniers, ils constituent le premier des trois groupes que le projet prévoit de réintroduire dans leur milieu naturel.

L’objectif est non seulement de restaurer une population saine et diversifiée mais également d’identifier, via cette opération pilote, les conditions propices à la réintroduction d’espèces disparues afin d’optimiser les chances des réintroductions futures sur le territoire australien.

Dans ce but, les animaux relâchés ont tous été équipés de colliers GPS afin de pouvoir suivre leur progression. Et avec la période de reproduction, qui devrait commencer bientôt, les chercheurs ont bon espoir de voir leur nombre augmenter rapidement.

Les eucalyptus sont tués par la sécheresse près du lac Eucumbene en Nouvelle-Galles du Sud en Australie

Ensemble, agissons

Le WWF agit partout dans le monde afin de promouvoir le développement d’activités humaines qui respecte la planète et sa biodiversité.
Votre don est notre force.