Un dauphin de l'Indus (platanista indi) sortant sa tête de l'eau
Retour
12. janvier 2018

Dauphin de l’Indus : ses effectifs grimpent !

En dépit des sévères menaces qui pèsent sur le dauphin d’eau douce du Pakistan, on vient de constater une augmentation spectaculaire de sa population. C’est là le fruit des efforts de conservation menés par le WWF, le gouvernement et les populations locales.

Au bord de l’extinction

L'habitat naturel du dauphin aveugle, qui s'étendait autrefois sur toute la longueur du fleuve Indus, s'est aujourd'hui réduit à un sanctuaire de 900 km, en amont et en aval de la grande ville de Sukkur, au Pakistan.

Platanista minor ne voit pas et se déplace, communique et chasse grâce aux ultrasons qu'il émet. Depuis l'ère coloniale britannique, le fleuve a été littéralement lacéré par l'homme à des fins d'irrigation. C'est la première cause de décès de l’espèce : le cétacé passe les multiples barrages et écluses qui partagent ses eaux en nombreux canaux d'irrigation et, en été, lorsque les eaux baissent en raison de la sécheresse, il est pris au piège.

En outre, les innombrables égouts sauvages qui se jettent dans le fleuve, les quantités impressionnantes de pesticides déversées dans les champs alentour, la pêche intensive qui tarit ses réserves alimentaires - poissons chat et crevettes - aggravent le risque pour ce mammifère. 

Ce dernier figure sur la liste des espèces menacées d'extinction de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et en 2006, le WWF a estimé qu’il n’en restait plus que 1200 dans l'Indus.

Préserver le delta de l’Indus et ses habitants

Les équipes du WWF Pakistan et du service de la faune de la province du Sind mènent régulièrement des opérations de sauvetage conjointes lorsque les dauphins sont coincés dans un barrage.

Les animaux en détresse sont capturés à l’aide de filets spéciaux et précautionneusement posés sur des civières. On les enveloppe dans des serviettes humides et on les arrose pour éviter qu’ils ne s’assèchent pendant leur transport à bord de fourgonnettes insonorisées jusqu’au bord du fleuve Indus où ils sont relâchés.

La pêche intensive constitue une autre menace pour le dauphin qui risque de s’empêtrer dans les filets des pêcheurs. De nombreux cétacés périssent ainsi car ils ne peuvent plus remonter à la surface pour respirer. Pour tenter de freiner ce déclin, un numéro d’urgence permettant de joindre 24h/24 la brigade de protection du WWF a été mis en place.

De façon plus générale, depuis 2004, le WWF Pakistan est impliqué dans le projet de conservation IRDCP (Indus River Dolphin Conservation Project) qui a pour objectif de préserver la variabilité génétique du dauphin et la biodiversité de l’écosystème de l’Indus, d’assurer un usage durable de cette diversité par les populations riveraines et de promouvoir des mesures visant à réduire la pollution du fleuve et le gaspillage de ses ressources.

La population de dauphins augmente

Les mammifères sont plus nombreux. On compterait 1816 animaux contre 1200 en 2001 !

Durant un mois, 20 experts du WWF, du Zoological Survey of Pakistan et du service de la faune de la province du Sind ont sillonné le fleuve Indus afin de recenser les dauphins Platanista minor qui y vivent. La bonne nouvelle vient de tomber.

Des chiffres prometteurs que l’on doit à une approche innovante et collaborative combinant recherche, plaidoyer pour le renforcement des lois et actions de conservation sur le terrain impliquant les communautés locales. Depuis 1992, le WWF Pakistan et le service de la faune de la province du Sind ont sauvé 131 dauphins qui étaient retenus prisonniers dans les canaux artificiels. C’est tout un réseau de surveillance qui s’est mis en place avec la complicité des communautés locales qui, en devenant les yeux et les oreilles des brigades de protection, ont décuplé leur force d’intervention.

Toutefois, nous devons redoubler d’efforts pour garantir la survie de l’espèce dont la disparition serait une perte irrémédiable pour les générations à venir car à ce jour, il reste moins de 2000 dauphins d’Indus dans le monde.

Ensemble, agissons

Le WWF agit partout dans le monde afin de promouvoir le développement d’activités humaines qui respecte la planète et sa biodiversité.
Votre don est notre force.