Banc de thons jaunes (Thunnus albacares), Océan Pacifique (Mexique)
Retour
14. avril 2016

Le secteur du thon réclame une meilleure réglementation de la pêche

Via une lettre collective, sous l’impulsion du WWF et à quelques semaines de la 20ème Commission des thons de l'océan Indien, trente-huit acteurs majeurs du secteur, des entreprises thonières aux distributeurs, appellent à une meilleure réglementation de la pêche.

Une espèce menacée d’épuisement

Victime de la surpêche

En 2012, les captures mondiales de thon avaient atteint un niveau record de plus de 7 millions de tonnes

Le thon albacore se reconnait à ses nageoires jaunes, son dos bleu acier et son ventre argenté. Ferme et au goût parfumé, il est de plus en plus prisé par les consommateurs. Selon la dernière évaluation des stocks, depuis 2013, le stock de thon albacore est surexploité dans l’Océan Indien. La commission responsable de la conservation et de la gestion du thon et des autres ressources marines de l'Océan Indien considère que si des mesures immédiates ne sont pas prises pour mettre fin à la surpêche, le stock risque de s’effondrer d’ici 5 ans. Pourtant, malgré des avertissements répétés, les captures de thon albacore continuent d'augmenter bien au-delà des limites recommandées.

Thon albacore dans l'océan Indien

Le WWF s’en mêle...

« L'industrie et les communautés qui dépendent de cette pêche sont à juste titre préoccupés par les déclarations de la CTOI qui prédit un effondrement des stocks dans un avenir proche, ce qui menacerait leurs moyens de subsistance »

Depuis plus de 50 ans, le WWF lutte contre la surpêche, prônant des pratiques de pêche responsables permettant de prélever des poissons sans porter préjudice au renouvellement et à la pérennité des stocks, tout en assurant un revenu aux pêcheurs et aux communautés littorales qui en dépendent. Concrètement, le WWF plaide pour la bonne gouvernance et la gestion responsable des stocks auprès des instances administratives de la pêche, des politiques et des gouvernements. Nous poussons les pêcheurs, les conditionneurs, les vendeurs, les acheteurs et les détaillants à s’engager pour une pêche labellisée, puis à acheter et vendre des produits venant de la mer qui répondent à des critères de traçabilité. Enfin, nous incitons les institutions financières à créer de nouvelles possibilités d’investissements responsables qui mettent un terme à la surpêche.

Banc de thons albacores dans l'océan Indien

...et obtient des résultats !

La France a accueilli la commission en mai à la Réunion, c’est maintenant aux Etats membres de la CTOI de prendre leurs responsabilités et d’agir...

Dans une lettre collective, sous l’impulsion du WWF, plusieurs entreprises nationales et internationales demandent à la Commission des thons de l'océan Indien, CTOI qui se réunira en mai, de réduire les captures de thon albacore de 20% et d'introduire des règles de contrôle de l’effort de pêche afin d'assurer la durabilité de tous les stocks de thons de l'Océan Indien, notamment du thon listao. Plus de 10 entreprises se sont mobilisées en France aux côtés du WWF à travers cette lettre : c’est un signe encourageant qui montre la prise de conscience du secteur sur cet enjeu.