Séminaire avec les entreprises partenaires du WWF France
Retour
21. août 2017

SEB rejoint notre initiative Science Based Targets

Leader mondial des petits appareils ménagers, SEB travaille depuis plusieurs années à la réduction de l'empreinte environnementale de ses produits. Aujourd’hui, accompagné par le WWF France, le groupe s’engage publiquement, via l’initiative Science Based Targets, en faveur d’objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Le changement climatique déjà à l’œuvre

Si l’on s’en tient à la trajectoire actuelle, les températures moyennes sur la planète devraient progresser de 3,7 à 4,8°C d’ici la fin du siècle, soit bien au-delà des niveaux critiques de réchauffement établis par la communauté scientifique internationale.

Or, les effets du réchauffement climatiques se font déjà sentir, menaçant les espèces, les habitats et les lieux qui nous sont essentiels, ainsi que les moyens de subsistance des populations les plus pauvres dont les modes de vie dépendent en majeure partie de la nature. Un milliard d’êtres humains pourraient subir l’exode climatique d’ici à 2050, avec des détresses alimentaires, sanitaires et sécuritaires jusqu’ici insoupçonnées. Selon le dernier rapport de l’ONU, sans mesure immédiate de réduction des émissions de gaz à effet de serre, le changement climatique pourrait faire basculer plus de 100 millions de personnes supplémentaires dans l’extrême pauvreté.

Logo du groupe SEB

La démarche Science Based Targets

En 2015, le WWF lance l’initiative Science-based Targets aux côtés du Global Compact, du WRI (World Ressource Institut) et du CDP (Carbon Disclosure Project) pour appeler les grandes entreprises mondiales à s’engager publiquement en faveur d’objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, sur la base d’une démarche scientifique visant à maintenir le réchauffement climatique bien en dessous des 2°C.

A ce jour, 120 des plus grandes entreprises mondiales ont déjà rejoint cette initiative qui propose une approche sectorielle et un outil méthodologique pour les aider à définir leur stratégie.

Vers une économie bas-carbone

Depuis 2014, le WWF France et SEB, englobant notamment les marques Moulinex, Calor, Tefal, Rowenta ou encore Krups, avancent ensemble pour réduire l’empreinte carbone du groupe. En septembre 2016, SEB est venu grossir le rang des entreprises désireuses de réduire leurs émissions de Gaz à Effet de Serre à travers la démarche Science Based Targets.

Pour décliner cet engagement de manière opérationnelle, le groupe va concentrer ses efforts sur trois dimensions afin que ses produits soit plus vertueux : l’efficacité énergétique des appareils (faire baisser leur consommation d’énergie), leur capacité à être réparés (allonger leur durée de vie au profit des consommateurs et de la planète contre l’obsolescence programmée) et leur  aptitude au recyclage tout comme le pourcentage de matières recyclées qui les composent (favoriser l’économie circulaire en donnant une « seconde vie » aux produits). A titre d’exemple, d’ici 2020, tous les nouveaux produits de la marque Rowenta intégreront au moins 20% de matériaux recyclés. Une déclinaison opérationnelle donc, bien loin des grandes déclarations d’intention.